• Le 13 mars 2010, Jean Ferrat est entré dans la légende. C´est son histoire, vie et oeuvre mêlées, que Robert Belleret raconte ici. En suivant la trajectoire de Jean Tenenbaum, devenu Ferrat, l´un des artistes les plus populaires du demi-siècle écoulé, il n´a laissé dans l´ombre aucune époque, du douillet cocon familial de Versailles à l´épanouissement festif d´Antraigues - en passant par Paris et Ivry -, ni aucune facette d´une personnalité complexe. Réservé, voire secret, Jean des colères et des émerveillements, artiste engagé et parfois enragé, contre l´injustice, le formatage des esprits, le star-system, l´arrogance des puissants, était aussi un hédoniste qui aimait rire et jouer. Plus qu´on ne le pense... Sur la déportation à Auschwitz de son père, Mnacha, son vécu de l´Occupation, ses années d´apprenti-étudiant en chimie, la galère des cabarets, l´épopée du chanteur de music-hall, censuré à la télévision mais plébiscité par l´audimat, le compagnon de route, critique, des communistes, ce livre dévoile témoignages et documents inédits.


    Comment l´obscur gratteur de guitare est-il devenu l´auteur et mélodiste inspiré de «Nuit et Brouillard », « La Montagne », « Camarade », «Ma France » et quelque deux cents autres chansons ? Comment l´homme fragile a-t-il affronté les tensions de la scène ? À quel point a-t-il été influencé par Aragon, son maître à vibrer ? Pourquoi n´a-t-il jamais foulé la terre russe de ses ancêtres ni avant ni après avoir tiré «Le Bilan» du stalinisme ? Quel fut son quotidien, au côté de Christine Sèvres puis de Colette, sa seconde épouse, dans son Ardèche «d´élection » ? Autant de questions auxquelles répond cette biographie d´un homme debout et fraternel.

  • Paul Bocuse (1926-2018), l'un des chefs français les plus respectés au monde, aura fait reconnaître la cuisine comme un art majeur. Un an après sa mort, cette biographie nourrie de témoignages retrace le parcours de Monsieur Paul avec ses traits de génie, ses tours de main, mais aussi ses travers.
    Paul Bocuse, le primat des gueules" Pour tous les cuisiniers, Paul Bocuse (1926-2018) était un saint patron, un parrain, un " chef ". Héritier d'Escoffier, de Fernand Point et de la Mère Brazier, il a fait de son nom un synonyme d'excellence, y compris auprès de ceux qui n'ont jamais cassé la croûte de sa soupe aux truffes ou savouré sa volaille de Bresse en vessie.En magnifiant l'art culinaire, il a transformé les cuisiniers, confinés dans leurs arrière-salles, en stars. À son savoir-faire incontesté, il a su ajouter le faire-savoir, avec un sens inné du marketing.D'un modeste hôtel-restaurant avec nappes en papier et couverts en inox, il a fait un trois étoiles qu'il a su conserver plus d'un demi-siècle, avant de créer les " Bocuse d'or ", Jeux olympiques de la cuisine, et de partir à la conquête du monde, de la Floride au Japon où il est devenu une icône. Un triomphe qui doit à son enracinement dans le terreau lyonnais et à un certain art de vivre.Pour raconter l'épopée du sauvageon des bords de Saône devenu " primat des gueules " et cuisinier du siècle, Robert Belleret a enquêté auprès des grands chefs, des " équipiers " et des proches de " Monsieur Paul ". Derrière l'homme, aussi simple et timide qu'extravagant et facétieux, c'est toute l'histoire de la grande cuisine française qui se profile."

  • Aznavour sans fard et sans fables : la première biographie exhaustive et non autorisée du dernier monstre sacré de la chanson française, toujours sur scène à 93 ans.
    Il se voyait " en haut de l'affiche "... Aprè s sept décennies de carrière, son é toile brille dé sormais sur Hollywood Boulevard. C'est peu dire qu'Aznavour est un artiste d'exception : il collectionne les records. De précocité comme de longévité : sur les planches dès neuf ans, il donne encore des ré citals à 90 ans passé s et pourrait bien ré ussir son pari d'ê tre le premier centenaire à se produire sur les planches.Rien n'augurait d'une telle destiné e, au de but des années 1950, lorsqu'il n'é tait que l'homme à tout faire et le souffre-douleur d'E dith Piaf. Depuis lors, il a signé les musiques de plus de 400 chansons (" La Bohême ", " La Mamma "...), façonne les paroles de plus de 600 autres, certaines immortelles (" Je m'voyais dé jà ", " Tu t'laisses aller ", " Emmenez-moi "...) et enchaîné les ré citals sur les plus grandes scènes. Au ciné ma, son talent d'acteur s'est exprimé dans une cinquantaine de films, notamment pour Truffaut, Cayatte et Duvivier. Enfin, il est l'artiste de music-hall franc ais le plus cé lè bre au monde, depuis Piaf et Maurice Chevalier.Mais qui se cache derriè re ce showman hors norme ? Une personnalité complexe, qui a enduré les humiliations et le mé pris, avant d'atteindre les sommets. Or, si ce vrai timide s'est beaucoup raconté , il a aussi brodé , résume , enjolivé , se ménageant des zones d'ombre. Au terme d'une longue enquê te, explorant toutes les é poques de " ses vies " tumultueuses et l'ensemble de son oeuvre, cette biographie non autorisé e, fourmillant de ré vé lations, s'efforce de faire la part de la vé rité et des lé gendes.

empty