• De Serge Lama, on apprécie les chansons, entre gravité et humour, depuis plus d'un demi-siècle. Un livre à paraître pour le grand retour du chanteur qui envisage un nouvel album et une tournée d'adieux.
    Il y eut d'abord la volonté de réussir là où son père avait échoué pour l'amour d'une femme, sa mère, volonté nourrie à la fois par la passion de la chanson et un désir de vengeance personnelle.
    Serge Lama avait foulé ses premières scènes porté par une ambition arrogante. Prêt à tout dévorer. Un accident de voiture a brisé net cet élan. Un signe, sans doute, pour un homme qui croit au destin. On ne sort pas indemne d'une tragédie. De la sienne, Lama sort physiquement et moralement brisé.
    À vingt-deux ans, il vient de perdre son premier grand amour et, le coeur et le corps boitant, s'apprête à conquérir le public. L'esprit serein, une fois le chagrin bu. Avec une rage de vivre supplémentaire. Une autorité nouvelle. Mais une sensibilité affirmée. Plus ouvert aux autres, plus humain. Donc prêt à être aimé.
    " D'aventures en aventures ", Serge Lama a tracé son chemin, entre gravité et humour, avec un appétit de vivre qui force l'admiration. Fort de 55 ans de carrière, 22 albums studio et 9 albums live, il est l'un de nos chanteurs les plus populaires.
    Cette biographie documentée, riche d'une vingtaine d'entretiens avec ses proches, revient en détails sur la carrière de cet artiste généreux.

  • Biographe spécialiste de musique et de cinéma, Frédéric Quinonero s'attaque au mythe Dutronc : qui est véritablement Jacques, retranché derrière son sempiternel cigare et les verres opaques de ses Ray-Ban Aviator ? Ses chansons yéyé, ses apparitions au cinéma, ses amours mythiques (avec Françoise Hardy, notamment !) sont toutes décryptées ici.
    " L'insolence cache beaucoup de choses, elle cache l'essentiel. "
    Artiste inclassable et insaisissable, roi du canular, Jacques Dutronc a tracé son chemin à l'intuition, sans chercher à faire carrière. D'abord guitariste, il aborde la chanson (" un métier d'escroc ") par un curieux hasard. Dans les mid-sixties, ses succès, écrits à quatre mains avec son "meilleur ennemi" Jacques Lanzmann ("Et moi, et moi, et moi", "Les Cactus", "Les Playboys"...), pointent déjà les dérives de la société de consommation, avec un sens de la formule qui fait mouche.
    Au cinéma, ce faux désinvolte a fait preuve d'une rare exigence et tourné avec les plus grands, de Zulawski à Pialat (il obtint le César du meilleur acteur pour Van Gogh en 1992), en passant par Lelouch, Deville, Godard ou Chabrol.
    Écologiste avant l'heure, Jacques Dutronc se cache souvent dans son repaire corse pour y " ranimer la flemme ".
    Nourrie des témoignages de Francoise Hardy et d'amis intimes, tels Jean-Marie Périer ou Hadi Kalafate, cette biographie dévoile, derrière l'humour et l'insolence, la part la plus sensible de Jacques Dutronc.

  • On ne peut distinguer la femme Françoise Hardy de sa production artistique. Depuis ses débuts en 1962, à 18 ans, où elle chante son quotidien d'adolescente en mal d'amour, elle aura su toucher le public en exprimant de sa voix douce et envoûtante la difficulté d'aimer et d'aller vers l'autre.Que retient-on, en 2017, de la mystérieuse Françoise Hardy, elle qui commença la chanson à l'aube des années 1960 ? Des titres et des albums mémorables, ses débuts comme icône de Salut les Copains et égérie de la mode sous l'influence de son compagnon Jean-Marie Périer, un succès qui a franchi les frontières, une relation tumultueuse avec Jacques Dutronc, l'initiation à la spiritualité et à l'astrologie dans les années 1980, un passage à vide, des adieux à répétition, une respectabilité définitivement acquise au cours du troisième millénaire... Mais encore ?Elle, qui a su traverser les générations avec tant d'élégance et fait fantasmer les plus grandes stars mondiales, a toujours entretenu avec pudeur un certain flou sur sa vie privée comme sur les zones d'ombre de sa carrière.Mais ses récents problèmes de santé, qui faillirent lui coûter la vie, ont refait parler d'elle. Ses derniers albums et ouvrages augurent-ils une retraite discrète ?

  • Johnny immortel

    Frédéric Quinonero

    • Archipel
    • 13 Décembre 2017

    " J'ai oublié de vivre ", chantait Johnny Hallyday en 1977. Le 6 décembre 2017, quarante ans plus tard, au terme d'une carrière phénoménale - plus de mille chansons enregistrées, plus de 110 millions de disques vendus -, l'enfant prodige a quitté la scène. Mais sa voix allume encore le feu dans le coeur des Français." Que je t'aime ", " Le Pénitencier ", " Quelque chose de Tennessee ", " Laura ", " Noir c'est noir ", " Je te promets "... Un demi-siècle de succès a bâti la légende d'un enfant de la balle, devenu " idole des jeunes " avant de s'élever au firmament du rock. De triomphes en disques de platine, Johnny a tracé sa route, entraînant dans son sillage des admirateurs de toutes les générations." M'arrêter ? disait-il. C'est impossible, je ne sais rien faire d'autre. " Jusqu'à la fin, il aura continué à y croire, souhaitant toujours enregistrer et remonter sur scène. Le public était sa raison de vivre. Et il aura vécu intensément.Cette biographie - la plus complète à ce jour - retrace la vie et l'exceptionnelle carrière d'une légende de la chanson française.

  • Julien Doré Nouv.

    Julien Doré

    Frédéric Quinonero

    • Archipel
    • 3 Février 2022

    Frédéric Quinonero se penche sur le parcours singulier, tout en paradoxes, de Julien Doré, icône de la pop française. Une biographie à paraître au moment où le chanteur entamera sa nouvelle tournée, qui fait suite au succès de son cinquième album.
    Itinéraire d'un dandy popDécouvert en 2007 dans le télé-crochet " À la recherche de la Nouvelle Star ", il a immédiatement su imposer sa personnalité atypique auprès du public. Ayant enregistré en quinze ans, cinq albums studio et quatre
    live, Julien Doré compte à son actif nombre de succès, dont " Les Limites ", " Paris-Seychelles ", " Le Lac ", " Coco Câline ", " La Fièvre " et " Nous " (Victoire du meilleur clip de l'année 2020).
    Formé aux Beaux-Arts de Nîmes, il a construit une oeuvre personnelle, entre chic et populaire, kitsch et bon goût, avec un sens aigu de l'esthétisme. Julien Doré crée, compose, écrit, réalise lui-même ses pochettes de disque et ses clips, conçoit la scénographie de ses spectacles. S'il délègue, c'est uniquement à des amis et des gens de confiance.
    Natif d'Alès, ayant passé ses jeunes années entre Lunel et Nîmes où il débute dans la musique en tant que leader des groupes Dig Up Elvis ! et The Jean d'Ormesson's Disco Suicide, Julien Doré est revenu s'installer dans ses terres cévenoles après dix ans de vacarme parisien. Il dit y avoir rééquilibré sa vie d'homme pour nourrir ses chansons. Ses préoccupations écologiques lui ont inspiré des thématiques différentes et une nouvelle voie artistique.
    Cette biographie offre une plongée dans l'univers " baroque and roll " de ce dandy de la pop française, chanteur solaire volontiers ambigu, se défiant des genres, à la fois grave et loufoque, tendre et ironique, insaisissable et généreux. Et incroyablement attachant.

  • A l'âge de 9 ans, Johnny monte pour la première fois sur les planches d'un music-hall. La guitare en bandoulière, il chante La Ballade de Davy Crockett lors d'un radio-crochet à Deauville. Depuis, il ne quittera plus la scène.En 2009, suite à de graves problèmes de santé, il est contraint d'annuler sa tournée d'adieu, intitulée " M'arrêter là " puis " Tour 66 ".À compter de mai 2012, Johnny revient. " Pour achever ce que j'ai commencé " dit-il. Mais surtout parce que sa vie est là, sur scène, face au public. La tournée française " Jamais seul " débutera à Montpellier le 14 mai 2012. L'occasion de clore en beauté 52 années de scène, depuis ses débuts en 1960 sur l'estrade du cabaret l'Escale de Migennes (Yonne), jusqu'au Palais des Sports des années 60 et 70, le Zénith et Bercy des années 80 et 90 et les grands stades des années 2000.Johnny Hallyday live détaille chronologiquement chacun des shows du dernier des géants ! Il inclut une discographie live CD et DVD.

  • Même les moins de vingt ans le connaissent : Johnny Hallyday est devenu, au fil des ans, un monument du rock français.Enfant de la balle, il parcourt les scènes d'Europe avec sa famille et y apprend les rudiments du métier. Les années 1960 marquent le début de sa carrière et de son couple mythique avec Sylvie Vartan. Puis " l'idole des jeunes " traverse des passages difficiles et, même s'il sait rebondir, la solitude reste un thème important de son répertoire. Après avoir frôlé la mort en 2009, Johnny repousse une fois de plus la date de sa retraite et souhaite remonter sur scène. L'année 2012, qui voit la réalisation de son rêve américain, est celle de tous les succès. Il triomphe également à Londres au Royal Albert Hall.Acteur pour de nombreux réalisateurs, il goûte au théâtre pour la première fois en 2011 avec " Paradis sur terre " de Tennessee Williams.Dans cette biographie complète, Frédéric Quinonero retrace l'exceptionnelle carrière et la vie mouvementée de la légende de la chanson française.

  • Les années passent, Jane Birkin reste une icône. Tour à tour scandaleuse à ses débuts sur grand écran dans Blow Up d'Antonioni, puis murmurante en muse de Gainsbourg dont elle demeurera l'héritière et la meilleure interprète, cette " ex-fan des sixties " a su se faire une place dans le coeur des Français.C'est à partir de 1968, et sa rencontre avec Serge Gainsbourg (qui se remet difficilement de sa rupture avec BB) qu'elle connaît la consécration en France. Tous deux forment alors le couple bohème post-soixante-huitard du Paris germanopratin. Elle joue dans La Piscine de Jacques Deray, aux côtés d'Alain Delon et Romy Schneider, chante avec Serge (" Je t'aime, moi non plus "), puis en solo.Elle trace ainsi son chemin, avec sa légèreté et sa fantaisie so british, enchaînant dans les années 1980 des collaborations au cinéma, avec des réalisateurs tels Jacques Doillon ou Jacques Rivette, ou au théâtre avec Patrice Chéreau.Après la disparition de Serge en 1991, à qui elle ne cessera de rendre hommage, " Jane B. " reste sur le devant de la scène, pour la musique comme pour les combats qu'elle mène à travers le monde. Avec cette flamme qui, malgré les épreuves, ne s'est jamais éteinte.

empty