• Tous véganes ? manifeste pour un véganisme éclairé Nouv.

    Tous véganes ? est un texte court qui défend une thèse simple : il vise à expliquer pourquoi aujourd'hui, le véganisme est nécessaire. Un livre engagé, qui entend convaincre le lecteur de la nécessité de se tourner vers ce mode de consommation, bien conscient du fait que ce changement ne pourra se faire du jour au lendemain et
    nécessitera d'importantes mesures d'accompagnement et de reconversion. Un ouvrage concis et sérieux qui s'adresse au grand public, avec des sources incontestables. Un livre engagé et unique, visant non pas à diaboliser la consommation de produits d'origine animale, mais plutôt à ouvrir les esprits et éveiller les consciences. Par l'auteur de ANIMAL RADICAL, Histoire et sociologie de l'antispécisme, paru aux Éditions Lux en 2020.

  • L'antispécisme - la lutte contre toute discrimination fondée sur l'appartenance à une espèce animale - est plus explicitement politique que le végétarisme ou le véganisme, qui sont essentiellement des modes de vie. Dès la fin du XIXe siècle, des communautés végétariennes et des groupes de pression ont lutté contre l'exploitation des animaux, mais c'est en Grande-Bretagne, au milieu du XXe siècle, qu'une autre forme de militantisme radical est née, notamment avec la création du Front de libération animale (ALF).

    Le présent ouvrage remonte aux origines de la cause animale et analyse la diversité des mouvements qui s'en réclament en étudiant de plus près l'antispécisme en France, au Canada et en Israël. L'auteur y aborde les points les plus sensibles de ce discours, tels que la comparaison entre les abattoirs et les centres d'extermination ou encore les liens avec l'esclavage et le sexisme. Il traite aussi du veganwashing, qui consiste à utiliser le véganisme pour occulter des injustices. L'ouvrage évalue ainsi les progrès de la cause animale et, plus globalement, de l'ouverture de nos sociétés aux questions liées à notre rapport aux animaux. Il a été écrit par un militant antispéciste, mais il ne s'agit pas d'un manifeste. C'est un portrait honnête fondé sur une trentaine d'entretiens et qui ne craint pas d'aborder les côtés moins reluisants du mouvement.

  • Face aux changements de paradigmes (sociétal, écologique), ce livre propose une nouvelle manière d'appréhender notre relation à l'animal : adopter la perspective de l'animal, oser prendre en compte son point de vue grâce à l'éthologie et défendre la cause animale avec une démarche scientifique. Pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.
    Antispécisme, véganisme, statut de l'animal, sauvegarde de la biodiversité et nouvelle extinction de masse... La relation homme-animal vit un profond changement qui révolutionne nos lois, nos traditions alimentaires, nos loisirs, et questionne la place de l'homme dans sa relation au vivant.
    Mais que pensent les dindes de Noël ? Assurément bien plus qu'on se le figure selon l'éthologue Fabienne Delfour, dont le propos éclaire l'essentielle réflexion à mener sur notre relation complexe à l'animal. La science a déjà montré que les animaux font l'expérience du monde de manière subjective, qu'ils ressentent une vaste palette d'émotions, qu'ils sont sujets à la joie, à la peur, au stress, à la douleur, qu'ils sont capables d'empathie et de solidarité ou, au contraire, de duperie pour servir leurs intérêts. En se faisant la porte-parole de l'éthologie constructiviste, discipline qui étudie le comportement des animaux considérés comme des sujets et non des individus, l'auteure propose d'aller plus loin, d'ôter nos lunettes de bipède anthropocentré pour s'intéresser à l'animal à la première personne et défendre son point de vue. S'appuyant sur l'observation de nos compagnons domestiques, des animaux sauvages et de ceux des parcs zoologiques, l'auteure nous propose de réinventer notre rapport à l'animal, de tisser de nouveaux liens avec eux et de trouver les moyens de leur protection et de leur préservation, de manière individuelle et au-delà des postures militantes, afin de bâtir un monde respectueux du vivant et soucieux du partage des ressources et de l'espace.
    Oser se mettre à la place de l'animal pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.

  • Ce récit n'a rien d'une fiction.
    Je le dédie très humblement à chacun d'entre vous. Vous qui allez consacrer de votre temps pour en prendre connaissance.
    Je le dédie tout spécialement à tous les enfants de ce monde afin que durant leur propre Évolution ils deviennent pleinement conscients du grand tort qu'ont les humains de penser qu'ils sont les seules créatures à être capable d'aimer, de désirer l'être et d'en ressentir de vives et sincères émotions.
    De nouveaux et incomparables chemins que doit emprunter l'Évolution de la race humaine s'ouvrent devant eux. Je prie pour qu'ils les parcourent de plus noble façon que leurs prédécesseurs l'ont fait.
    Mon plus vif souhait est que sa lecture projette dans l'esprit de chacun d'entre vous une Lumière nouvelle et que Celle-ci change à jamais votre façon de considérer le règne animal. L'homme n'est pas aussi supérieur qu'il peut le laisser prétendre.
    Sachez que la Conscience universelle s'exprime à travers les émotions, les joies et les peines du quotidien de chaque Vie, peu importe l'espèce dans laquelle le Créateur a bien voulu la concevoir. Comprenez aussi que de notre réponse aux droits de cette Vie à s'exprimer librement dépend indéniablement, notre propre Évolution.
    Ce merveilleux cadeau que la Vie m'a offert, je vous l'offre à mon tour. En espérant qu'il vienne embellir votre vision de la relation que l'homme, a le devoir sacré d'entretenir envers les animaux.

empty