• Face aux changements de paradigmes (sociétal, écologique), ce livre propose une nouvelle manière d'appréhender notre relation à l'animal : adopter la perspective de l'animal, oser prendre en compte son point de vue grâce à l'éthologie et défendre la cause animale avec une démarche scientifique. Pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.
    Antispécisme, véganisme, statut de l'animal, sauvegarde de la biodiversité et nouvelle extinction de masse... La relation homme-animal vit un profond changement qui révolutionne nos lois, nos traditions alimentaires, nos loisirs, et questionne la place de l'homme dans sa relation au vivant.
    Mais que pensent les dindes de Noël ? Assurément bien plus qu'on se le figure selon l'éthologue Fabienne Delfour, dont le propos éclaire l'essentielle réflexion à mener sur notre relation complexe à l'animal. La science a déjà montré que les animaux font l'expérience du monde de manière subjective, qu'ils ressentent une vaste palette d'émotions, qu'ils sont sujets à la joie, à la peur, au stress, à la douleur, qu'ils sont capables d'empathie et de solidarité ou, au contraire, de duperie pour servir leurs intérêts. En se faisant la porte-parole de l'éthologie constructiviste, discipline qui étudie le comportement des animaux considérés comme des sujets et non des individus, l'auteure propose d'aller plus loin, d'ôter nos lunettes de bipède anthropocentré pour s'intéresser à l'animal à la première personne et défendre son point de vue. S'appuyant sur l'observation de nos compagnons domestiques, des animaux sauvages et de ceux des parcs zoologiques, l'auteure nous propose de réinventer notre rapport à l'animal, de tisser de nouveaux liens avec eux et de trouver les moyens de leur protection et de leur préservation, de manière individuelle et au-delà des postures militantes, afin de bâtir un monde respectueux du vivant et soucieux du partage des ressources et de l'espace.
    Oser se mettre à la place de l'animal pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.

  • Championne de la cause, ex-présidente de la SPA, Natacha Harry raconte ses combats en racontant les animaux.
    Ancienne présidente de la SPA, et figure de l'émission culte Télématin, Natacha Harry retrace ici l'évolution de la société française dans son rapport à l'animal. Elle prolonge ainsi son combat incessant, à la radio comme à la télévision, en faveur d'une société plus protectrice des êtres vivants les plus fragiles.
    Refusant la catastrophe écologique d'un printemps silencieux - sans abeilles ni oiseaux ! -, elle revient avec humour et nostalgie sur sa propre vie, de l'enfance à l'âge adulte, pour montrer aux lecteurs que tous les animaux, domestiques ou sauvages, sont tributaires des hommes, qui ont le pouvoir de les détruire et le devoir de les protéger.
    Alors que nous vivons sans doute la sixième extinction de masse, et que nous avons perdu ces quarante dernières années déjà près de 60 % de la biodiversité, Natacha Harry rappelle que la défense des animaux constitue un combat pour l'avenir : un combat qui doit se mener aujourd'hui, pour transmettre à nos enfants un monde meilleur.
    Il y a tant à apprendre à l'école des bêtes !

empty