• Dans cet essai accessible et engagé, Martin Gibert propose une synthèse des débats contemporains sur le paradoxe de la viande.
    Ce faisant, il présente le véganisme, un mouvement moral et politique en pleine émergence qui lutte pour la justice animale, sociale et environnementale.

  • Face aux changements de paradigmes (sociétal, écologique), ce livre propose une nouvelle manière d'appréhender notre relation à l'animal : adopter la perspective de l'animal, oser prendre en compte son point de vue grâce à l'éthologie et défendre la cause animale avec une démarche scientifique. Pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.
    Antispécisme, véganisme, statut de l'animal, sauvegarde de la biodiversité et nouvelle extinction de masse... La relation homme-animal vit un profond changement qui révolutionne nos lois, nos traditions alimentaires, nos loisirs, et questionne la place de l'homme dans sa relation au vivant.
    Mais que pensent les dindes de Noël ? Assurément bien plus qu'on se le figure selon l'éthologue Fabienne Delfour, dont le propos éclaire l'essentielle réflexion à mener sur notre relation complexe à l'animal. La science a déjà montré que les animaux font l'expérience du monde de manière subjective, qu'ils ressentent une vaste palette d'émotions, qu'ils sont sujets à la joie, à la peur, au stress, à la douleur, qu'ils sont capables d'empathie et de solidarité ou, au contraire, de duperie pour servir leurs intérêts. En se faisant la porte-parole de l'éthologie constructiviste, discipline qui étudie le comportement des animaux considérés comme des sujets et non des individus, l'auteure propose d'aller plus loin, d'ôter nos lunettes de bipède anthropocentré pour s'intéresser à l'animal à la première personne et défendre son point de vue. S'appuyant sur l'observation de nos compagnons domestiques, des animaux sauvages et de ceux des parcs zoologiques, l'auteure nous propose de réinventer notre rapport à l'animal, de tisser de nouveaux liens avec eux et de trouver les moyens de leur protection et de leur préservation, de manière individuelle et au-delà des postures militantes, afin de bâtir un monde respectueux du vivant et soucieux du partage des ressources et de l'espace.
    Oser se mettre à la place de l'animal pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.

  • Animal vindicte

    Remi Hélénea

    François, le narrateur, est un jeune étudiant, timide et réservé, bien plus passionné par la condition animale que par ses cours d'économie. Témoin de la mort accidentelle de deux tortionnaires d'animaux, il va peu à peu se croire investi d'une mission confiée par celui qu'il appelle le Dieu-animal : cibler d'autres tueurs d'animaux et procéder à leur exécution.

    Entre jeu assassin avec un tueur de chats, chasse au chasseur, simulacre de corrida avec un torero, il sera entraîné dans une spirale tragique qui lui fera rencontrer ses victimes successives, mais aussi sa propre folie. À Claire, celle qu'il aime, il posera la question : penses-tu qu'on puisse tuer par amour... des bêtes ?

    Animal Vindicte est le premier roman de Rémi Hélénea. Non sans un regard décalé ni une certaine dose d'humour noir - parfois très noir... -, l'auteur s'intéresse, dans ce livre, à un sujet grave et important : la souffrance animale.

  • Ce volume reçut son complément quelques années plus tard, dans un autre récit : "Un Prêtre se penche sur les animaux", où l'abbé Gautier, après avoir raconté l'histoire de son second chien et de quelques bêtes familières, essaya de résoudre, à la lumière de la Bible et de la théologie, des problèmes comme ceux de l'origine des animaux, de leurs souffrances, de l'existence de leur âme sensitive, de leurs instincts, de leur survie hypothétique. Il consacra un important chapitre au devoir des chrétiens envers toutes les créatures vivantes. Cet exposé n'avait jamais été fait avec une telle ampleur, une telle franchise et précision. A la demande de nombreuses personnes et des sociétés animalières, il vient d'être réimprimé, après avoir été complété sur certains points. On y trouvera les réponses nuancées et apaisantes à toutes les questions que se posent, parfois avec angoisse, ceux qui aiment véritablement les animaux et qui croient, avec l'auteur, que, si les êtres sont distincts entre eux, tous restent ce pendant étroitement solidaires dans la création.

empty