• Alors que le pouls de New York bat au rythme des années 1960 et de la contre-culture, une jeune fille, Ruth, s'y installe pour y suivre ses études en rêvant de devenir journaliste. Elle y découvre l'amitié, le rock, l'amour... tout en se questionnant sur son identité. Pas évident d'avoir laissé derrière elle sa famille et sa terre natale, la République dominicaine...
    Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York, l'université, un stage au Times. Une nouvelle vie... Elle n'en doute pas, bientôt elle sera journaliste comme l'était son père, Wilhelm.
    Ruth devient très vite une véritable New-Yorkaise et vit au rythme du rock, de l'amitié et des amours. Des bouleversements du temps aussi : l'assassinat de Kennedy, la marche pour les droits civiques, les frémissements de la contre culture, l'opposition de la jeunesse à la guerre du Viêt Nam...
    Mais Ruth, qui a laissé derrière elle les siens dans un pays gangrené par la dictature où la guerre civile fait rage, s'interroge et se cherche. Qui est- elle vraiment ? Dominicaine, née de parents juifs autrichiens ? Américaine d'adoption ? Où va-t-elle construire sa vie, elle dont les parents ont dû tout fuir et réinventer leur existence ? Trouvera-t-elle la réponse en Israël où vit Svenja, sa marraine ?
    Entrelaçant petite et grande histoire, explorant la question de l'exil et de la quête des racines, Catherine Bardon nous livre une radiographie des États-Unis des années 1960, en poursuivant la formidable fresque romanesque inaugurée avec
    Les Déracinés.
    "
    Les Déracinés : la saga qui nous transporte." Olivia de Lamberterie - ELLE

  • Summer mélodie

    David Nicholls

    • Belfond
    • 28 Mai 2020

    On n'oublie jamais son premier amour... Dans la veine du magnifique Un jour, David Nicholls signe son grand retour avec un délicieux roman d'apprentissage, de passion, d'amitié et de nostalgie, sur fond de brit pop 90's. Jusqu'à présent, la vie de Charlie Lewis, seize ans, était au mieux banale, au pire morne, avec un horizon réduit aux copains bruyants du lycée, à la miteuse station-service où il travaille la semaine et aux week-ends passés à essayer de distraire son dépressif de père.
    Mais ça, c'était avant.
    Avant de rencontrer la grâce, la fougue et le théâtre shakespearien. Il aura suffi d'un moment fugace avec Fran Fisher, incandescente créature renversante de beauté, jusque-là inaccessible, même dans ses rêves les plus fous, pour que s'ouvre soudain un nouveau champ des possibles. Et l'espoir d'une love story.
    En cet été 1997, les frères Gallagher chantent encore ensemble, Lady Di vit ses derniers jours et Charlie Lewis, lui, va voir sa vie changer à jamais..

  • La crête des damnés

    Joe Meno

    " Les compiles de Gretchen étaient comme ces chansons qui semblent nous parler de nos vies. La bande-son secrète de ce que je ressentais ou de ce que je pensais à propos de presque tout. "
    La Crête des damnés, c'est l'histoire d'un ado des quartiers sud de Chicago qui découvre le punk dans les années 1990. À travers les exploits et ruminations de Brian, ex-loser qui se rêve en star du rock, et de sa meilleure amie Gretchen, fan de punk et de bagarres aux poings, Meno décrit avec une grande justesse de ton les premiers émois amoureux, la recherche d'une identité entre désir d'appartenance et de singularité, les situations familiales complexes... et brosse au passage le tableau de ces quartiers et leurs démons : racisme, conformisme catholique, oppression de classe. L'âme du livre, c'est le punk, et comment la découverte de son message politique et social va bouleverser la vie de cet adolescent. Bourré de références à des groupes de punk et de rock, de cassettescompiles et de conseils pour se teindre les cheveux en rose, le livre est punk jusqu'à l'os, jusqu'à la langue : rebelle à l'autorité, brut et furieux. Comme J. D. Salinger avant lui, Joe Meno réussit le tour de force de faire sonner les mots et les tourments de cette génération dans une langue rythmique et crue, et son Brian Oswald est régulièrement qualifié de " Holden Caulfield moderne ". C'est une autre facette du Midwest qu'explore l'auteur dans ce roman, qui fait la part belle à l'énergie de la musique et à l'humour ironique de l'adolescence.
    Prodiges et Miracles, son précédent roman, a reçu le prix Transfuge du meilleur polar étranger 2018

  • Une biographie du chanteur de " Comme un avion sans ailes " et " Je suis ton ami " (de Toy Story), CharlÉlie Couture, également plasticien, peintre et photographe. Le portrait d'un artiste protéiforme que son public a toujours suivi.
    Élevé à Nancy dans un milieu bourgeois, CharlÉlie Couture sort diplômé des Beaux-arts en 1978, après avoir consacré sa thèse de fin d'études à la " polymorphie de l'esprit ", enregistrant à cette occasion Douze chansons dans la sciure, son premier 33 tours autoproduit. Peintre, photographe, musicien, plasticien, chanteur, mais aussi et avant tout poète, CharlÉlie entame la construction de son oeuvre en dehors de tout sentier balisé.
    Deux ans plus tard, il est le premier français à rejoindre le label Island Records. En 1981, son album Poèmes rock dont est extrait le titre " Comme un avion sans ailes " lui vaut la reconnaissance. Plusieurs disques d'or récompensent son ascension fulgurante et le chanteur devient alors incontournable dans le paysage rock français. Débute une période de recherche et de quête artistique durant laquelle CharlÉlie déroute parfois critique et public, sans jamais sacrifier aux considérations mercantiles. Les Naïves, en 1994, lui permet de renouer avec le succès populaire. Insaisissable, il décide de partir vivre à New York en 2004 pour se consacrer pleinement à la peinture. Installé avec femme et enfants à Manhattan, il ouvre sa propre galerie tout en continuant la musique, avant de rentrer définitivement en France après l'élection de Donald Trump.
    À travers les témoignages de proches, d'amis, d'artistes ou de musiciens, mais aussi grâce aux entretiens menés avec CharlÉlie lui-même, David Desvérité retrace dans ce livre l'intégralité du parcours de cet artiste hyperactif et exigeant. S'y dessine le portrait d'un musicien humaniste auquel son public est toujours resté fidèle, d'un stakhanoviste de la création ne jurant que par le travail et l'abondance.

  • Sujet inconnu

    Loulou Robert


    J'avais huit ans quand j'ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu'ici je ne deviendrais personne. Qu'ici je n'aimerais personne. Qu'ici, rien. Je ne ressentirais rien.
    J'avais huit ans et j'ai décidé de partir un jour. J'ai choisi de ressentir. J'ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

    Sujet inconnu, c'est, dans un style brut et très contemporain, l'histoire d'un amour qui tourne mal. Entre jeux de jambes et jeux de mains, l'héroïne de ce roman boxe, court, tombe, se relève, danse, au rythme syncopé de phrases lapidaires et d'onomatopées. Plus la violence gagne le récit, plus on est pris par cette pulsation qui s'accélère au fil des pages. Un roman écrit d'une seule traite, d'un seul souffle, dans l'urgence de gagner le combat, dans l'urgence de vivre, tout simplement.
    Prix Révélation 2018 (Les écrivains chez Gonzague Saint Bris)

  • Connaître ses accords sur le bout des doigts ! Vous souhaitez pouvoir déchiffrer les grilles et jouer les bons accords ? Vous aimeriez avoir accès à un grand nombre d'accords en un clin d'oeil ? Vous désirez travailler des sonorités plus complexes et enrichir vos accords de nouvelles couleurs ? Conçu comme une véritable bible des accords de guitare, ce guide pratique présente une trentaine de types d'accords dans chacune des douze tonalités. Alors maintenant, débutant ou guitariste confirmé, à vous de jouer !

  • À travers le portrait d'une femme en quête d'elle-même et la musique d'une adolescence tourmentée, Jérôme Chantreau nous invite à passer la porte du 26, rue de Naples et réenchante Paris.
    Changer la vie. Trois mots pour s'inventer un destin. Trois mots que Françoise, fraîchement divorcée, a décidé de faire siens, elle qui, pour la première fois, a voté à gauche le 10 mai 1981.
    Au 26, rue de Naples, un appartement ouvert aux quatre vents, Françoise tente de changer la vie - sa vie. Elle métamorphosera surtout celle de ses enfants en les plongeant dans un tourbillon aussi fantasque que brutal. Tandis que son fils Laurent crée un groupe de rock dans les caves parisiennes, Françoise recueille chez elle des gamins du quartier, fracassés par la drogue, les mauvais coups et l'exil. Mais à trop s'occuper des enfants des autres, ne risque-t-elle pas d'en oublier les siens ? Laurent est là, qui se tient au bord de l'abîme, hypnotisé par Victor - le plus beau, le plus brillant de la bande.
    Dans ce roman où Paris se fait personnage, Jérôme Chantreau nous offre un portrait sans complaisance de la France mitterrandienne, aux accents violents et poétiques.
    " Jérôme Chantreau a parfaitement brossé le portrait d'une époque [la France des années 1980] et l'air de son temps. " - Thierry Clermont, Le Figaro
    - Prix François Augiéras
    - Prix Cultura/Femme actuelle
    - Prix de la plume d'or du premier roman
    - Sélections : Prix du Style 2016, Prix Régine Deforges, Prix de la fondation Prince de Monaco

  • Ami des stars (dont Johnny Hallyday !), Sam Bernett nous raconte 50 ans d'une vie consacrée à la musique. Témoin essentiel des sixties et seventies, l'ancien animateur radio confie nombre d'anecdotes, de la rencontre entre Yves Montand et Marilyn Monroe à la mort, toujours non élucidée, de Jim Morrison. Sam Bernett, c'est d'abord une voix. L'une des plus célèbres de la radio des années 60 à 90. Ses émissions dédiées à la chanson et au rock sont restées dans les mémoires. Notamment le " Super Club RTL", ou il a recu en public, pendant quinze ans, des dizaines d'artistes ses amis.
    Depuis le Golf Drouot où débutent Johnny, Eddy et Dutronc, il n'a cessé de côtoyer les grands noms de la scène francaise et internationale. Il est à l'Alhambra pour le premier passage à Paris du groupe Cream avec Eric Clapton. Sur la route avec Johnny, du pénitencier de Bochuz jusqu'à Santa Fe. À Prague en pleine inva- sion soviétique. Au Mans pour décrocher une interview exclusive de Steve McQueen. Au Meurice dans la suite de Salvador Dali.
    Animateur des nuits parisiennes, du Rock 'n' Roll Circus au Martine's et à l'Élysée-Matignon, il est auprès de Jim Morrison, qui vient de mourir d'une overdose. En goguette avec Gainsbourg, en cheville avec Gene Vincent, en tête-à-tête avec Zappa et Keith Richards, en voiture avec un Michael Jackson prêt à s'offrir le château de Fontainebleau...
    De Paris à Cuba, en passant par Londres, Los Angeles et New York, Sam Bernett a vu en soixante ans le monde changer de bande son. C'est ce road trip jalonné de rencontres et d'anecdotes rock... ambolesques qu'il livre dans ce livre bourré à craquer de musique et de souvenirs.

  • Nuits d'Achille

    Arnaud Idelon

    Achille est en fête. Au coeur du quotidien d'un club des franges parisiennes, il donne ses jours et ses nuits à l'accélération joyeuse d'une bande d'amis gravitant autour d'une gare désaffectée : la Station. Pris dans le tourbillon des nuits sans fin en petite couronne, Achille survole sa vingtaine dans l'épiphanie d'une jeunesse hautaine et brûlante. Il s'adonne avec la même intensité rageuse au travail, à la danse, à la drogue et à l'excès et célèbre l'hyperactivité souveraine du surhomme jusqu'à ce qu'au lendemain d'une nuit trop forte son corps ne s'écroule sous lui. Commence alors pour lui une longue période d'immobilisation, plâtré, au sixième étage sans ascenseur d'un immeuble toisant Paris depuis les hauteurs de Belleville. Éjecté du tumulte festif, il en éprouve le manque, contraint au ralentissement. Récits revenus d'after, photographies, la fête trouve vers lui mille chemins pour persister. Peu à peu, il capitule : Achille remonte la pente en conviant à son chevet amis et connaissances, autant de figures de ses nuits dont les récits lui donnent à vivre une fête par procuration qu'il convoque comme la fiction totalisante d'une génération venue trouver dans la nuit les utopies qu'elle ne voit pas éclore au jour. Au bout du tunnel, et alors que ses visions des nuits de noce ont pris l'épaisseur du mythe, il compte les derniers jours qui le séparent encore de ses premiers pas. Et de son premier trajet vers la fête.
    Crédits photographiques : Cha Gonzalez, Abandons

  • La Fin est l'histoire de William, un homme de 38 ans qui souffre.

    Un professeur.

    Alors il écrit.

    La fin est un premier roman dérangeant, vertigineux, un roman malade, un roman en deux faces qui, brouillant nos perceptions et nos certitudes, mise sur l'intelligence et le ressenti du lecteur. Dans un style très assuré, le cocktail détonnant - et follement original - que l'auteur a préparé mêle le récit cru, hilarant et dérangeant de la sexualité de William, la novlangue d'un capitalisme managérial éco-socio-responsable, les références d'une adolescence nineties et d'une jeunesse qui résiste à se dissoudre ; l'itinéraire passera par la série Game Of Thrones, l'Islande, la Croatie, le groupe Oasis, Stanley Kubrick, David Bowie - entre autres - le tout hanté par une Éducation Nationale aussi névrosée que les personnages qui peuplent cette quête d'un amour perdu ou (re) trouvé.

    En nous narrant un passé qui a ou aurait pu être vécu dans lequel les différents acteurs des irrépressibles douleurs - et espoirs - se superposent, la face A nous met face aux pièces de ce mystérieux et passionnant puzzle qu'est La Fin.

    La face b entraînera le lecteur au coeur du réacteur de la folie. Elle sortira lorsque l'hiver aura pris fin.

  • Charlie Rose, la quarantaine passée, rencontre des difficultés professionnelles et personnelles. Pour résoudre ses problèmes, il reprend contact avec les anciens membres du groupe de rock Carpe Diem qu'il avait créé à l'adolescence mais qu'il a abandonné sans explication du jour au lendemain en 1994. Entre Paris et Los Angeles, Charlie et ses amis se retrouvent après vingt-cinq ans de séparation. Ensemble, ils vont vivre une aventure inoubliable. Les secrets et les non-dits seront-ils enfin révélés ? Leur amitié renaîtra-t-elle de ses cendres ?

  • On a tous quelque chose en nous de Johnny
    Johnny est l'une des personnalités qui comptent le plus pour les Français. C'est un monument, une institution nationale. Mieux : un mythe vivant ! Avec plus de 100 millions de disques vendus, l'enfant de la balle devenu une rock star a réussi une carrière exceptionnelle. De Tutti frutti à Je te promets, de Retiens la nuit à Jésus-Christ, de Que je t'aime à Quelque chose de Tennessee, sans oublier Oh ! ma jolie Sarah et Laura, Johnny a interprété pas moins de 1 000 chansons. Artiste surdoué, il peut tout chanter grâce à une voix rare et puissante, reconnaissable entre toutes. L'interprète de Gabrielle est aussi une bête de scène exceptionnelle. De ses premiers déhanchements dans des salles où il déclenche l'hystérie aux méga concerts offerts au stade de France ou à la tour Eiffel, le rocker n'a eu de cesse de vouloir aller toujours plus loin, toujours plus haut. À la fois pour rester le numéro un, mais aussi par amour pour ses centaines de milliers de fans. C'est à eux que cet ouvrage est dédié, mais aussi à tous ceux qui ont un jour chanté ou fredonné une chanson de Johnny. Oh yeah !

  • La vie comme une illusion. Entre gloire et désenchantement. Héros mythique, Jim Morrison (1943-1971), chanteur et parolier des Doors, continue de fasciner des générations d'auditeurs et de lecteurs. Pourquoi ? Ce récit ne prétend pas répondre à l'énigme. Il utilise la fiction et le syndrome du dédoublement de personnalité pour approcher au plus près le mystère. Mais qui parle ? Jim Morrison ? Un malade de légende ? Chaque lecteur, chaque auditeur, dans la caisse de résonance de sa mémoire ? Peu importe. Seul le chant nous emporte et nous fait vaciller parmi la musique des mots. Mythe : récit fabuleux, souvent d'origine populaire, qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine.

  • The definitive biography of the rock 'n' roll kings of the North
    With extensive, first-hand reflections from Geddy Lee, Alex Lifeson, and Neil Peart, as well as from family, friends, and fellow musicians, Anthem: Rush in the '70s is a detailed portrait of Canada's greatest rock ambassadors. The first of three volumes, Anthem puts the band's catalog, from their self-titled debut to 1978's Hemispheres (the next volume resumes with the release of Permanent Waves) into both Canadian and general pop culture context, and presents the trio of quintessentially dependable, courteous Canucks as generators of incendiary, groundbreaking rock 'n' roll.
    Fighting complacency, provoking thought, and often enraging critics, Rush has been at war with the music industry since 1974, when they were first dismissed as the Led Zeppelin of the north. Anthem, like each volume in this series, celebrates the perseverance of Geddy, Alex, and Neil: three men who maintained their values while operating from a Canadian base, throughout lean years, personal tragedies, and the band's eventual worldwide success.

  • Ted Templeman

    Templeman Ted

    Crafting smash hits with Van Halen, The Doobie Brothers, Nicolette Larson, and Van Morrison, legendary music producer Ted Templeman changed the course of rock history
    This autobiography (as told to Greg Renoff) recounts Templeman's remarkable life from child jazz phenom in Santa Cruz, California, in the 1950s to Grammy-winning music executive during the '70s and '80s. Along the way, Ted details his late '60s stint as an unlikely star with the sunshine pop outfit Harpers Bizarre and his grind-it-out days as a Warner Bros. tape listener, including the life-altering moment that launched his career as a producer: his discovery of the Doobie Brothers.
    Ted Templeman: A Platinum Producer's Life in Music takes us into the studio sessions of No. 1 hits like "Black Water" by the Doobie Brothers and "Jump" by Van Halen, as Ted recounts memories and the behind-the-scene dramas that engulfed both massively successful acts. Throughout, Ted also reveals the inner workings of his professional and personal relationships with some of the most talented and successful recording artists in history, including Steven Tyler and Joe Perry of Aerosmith, Eric Clapton, Lowell George, Sammy Hagar, Linda Ronstadt, David Lee Roth, and Carly Simon.

  • Franchir l'espace

    100 Nons

    Franchir l'espace fera le bonheur de tous ceux qui ont été touchés par l'industrie musicale de la minorité francophone. En lisant tous ces articles, on reste ébahis face au talent indéniable de tous ces artistes, face à leur courage, aussi, et à leur volonté de se produire en français au coeur même de l'Amérique anglophone. On est surtout gratifiés de reconnaitre que le beau travail si bien commencé par leurs prédécesseurs ne cesse d'évoluer et d'emporter dans son élan les jeunes musiciens d'aujourd'hui.

  • Rock etc.

    Philippe Levy

    Une monographie de Philippe Levy, photographe rock incontournable. Une sélection tirée à quatre épingles parmi des milliers de tirages. Rencontres et aventures qu'il a partagées depuis le milieu des années 80 avec toutes les scènes expérimentales de la planète rock : new wave, pop, post-punk, électro... Un casting de stars et de groupes cultes découverts bien souvent à leurs débuts. Une plongée dans une histoire en mouvement, où portraits, look, attitudes soulignent combien le regard du photographe est important pour fixer en un instant des icônes - acteurs vagabonds de leurs musiques.
    Près de 200 clichés légendées de Sonic Youth, Nirvana, Steve Albini, Henry Rollins, Lou Barlow, Björk, Electrelane, Einstürzende Neubauten, Tricky, Lee Scratch Perry, ESG, Daft Punk, Plastikman, Carl Craig, Mark E. Smith, Dominique A., Rodolphe Burger, Pete Doherty, Warpaint, Yasmine Hamdan, La Femme, Kindness...
    Avec une introduction de Christophe Basterra.

  • Playlist

    Sebastien Ernault

    Le bonheur se réduit-il à une accumulation aussi dépourvue de sens qu'une compilation de tubes ? Et que faire dans un monde où ni la politique, ni l'amour, ni le football, ne paraissent plus capables de justifier une existence ?
    Se réfugier dans la musique ? Se suicider ? Participer à des réunions de colocataires ?
    Dans un style vif où les références à Kant côtoient les citations de Sid Vicious, et en 14 nouvelles, comme il y avait 14 titres sur les albums des Beatles, quand ils étaient jeunes, l'auteur évoque une société qui ne parvient plus à enchanter grand chose.
    Cynique ? Peut-être. Lucide ? A vous de juger. Drôle, sûrement.

  • Ce devait être l'année des adieux à la scène, de l'apothéose, de la sortie en beauté. Ce fut celle des galères, des ennuis de santé et d'une descente aux enfers jusque dans une chambre d'hôpital de Los Angeles assiégée par les people et les paparazzis. Entre août et décembre 2009, le destin de Johnny Hallyday a basculé.
    En l'espace d'un peu plus de trois mois, l'artiste le plus aimé des Français est devenu l'acteur d'un improbable feuilleton médico-financier, impliquant un chirurgien controversé, un producteur au bord de la crise de nerfs et des assureurs sous influence. Alors que la star était plongée dans un coma artificiel, le clan Hallyday au grand complet bataillait pour éloigner les indésirables et les courtisans empressés.
    Ce livre retrace les " cent jours " qui ont ébranlé le mythe Hallyday. Cent folles journées durant lesquelles on verra même des responsables politiques de premier plan témoigner publiquement leur soutien au plus célèbre évadé fiscal de France et enterrer en grande pompe ? un peu trop vite ? leur " ami " Johnny...

  • Un journal au XXI siècle ne peut se faire sans joie. A twenty one century diary... bref je vais me recoucher avant que le jour ne me trouve.

  • Un précieux collier qui disparaît, un chauffeur volatilisé. Une veuve richissime aux abois et un coupable tout désigné. Rien d'intéressant pour Charlie Greene, la sale gosse revendiquée. Mais dix mille dollars, c'est une somme : de quoi payer un nouveau costard à Frank, son gros nounours de parrain, et faire le plein de vinyles rock...Très vite, la balade de santé tourne à l'aigre et un nouveau chauffeur est retrouvé assassiné. Les balles se mettent à pleuvoir autour des deux détectives. Où est passé le bijou ? Qui a intérêt à les voir mourir ? Et que peuvent bien leur cacher le fils de la cliente, un dandy insupportable, et sa fiancée trop belle pour être honnête ? 
    Pour le découvrir Charlie devra jouer du flingue, ravaler ses insultes et côtoyer le grand monde. Mais surtout apprendre l'humilité.     

  • Hugo, cinquante ans, punk boomer tient un café concert. Il élève seul ses deux filles. Pour les vingt ans de son aînée Leyla, il organise une grande fête et rencontre l'amour. Pour cet homme brut de décoffrage, la famille passe avant tout, alors quand on s'en prend à l'un des siens, tout part en vrille....

  • Ouais... mais non !

    Luna Joice

    Je savais bien qu'on n'aurait jamais dû s'inscrire sur ce site de rencontre.
    C'était l'idée de laquelle ça encore ?
    Moi !
    Bah bravo !
    Nous voilà bien dans de beaux draps là, on va faire comment maintenant pour se sortir de ce merdier ?
    Aucune idée.
    C'est évident qu'on n'a pas vu venir tout ça...
    Et si on laissait tomber ?
    Ça ne va pas ! Je veux savoir ce qu'il cache ! Hors de question de ne pas lever le voile sur cet homme...

    Et vous, trouverez-vous ce que cache M. Mystère ?

  • Moi je T'

    Olivier Verdy

    « Ne t'en fais pas. Ça va aller. Et puis d'abord, il est comment ce colis ? »
    La bouche pâteuse et la tête qui résonne, Elo et Drek se réveillent d'une nuit ordinaire et se lancent à la recherche d'un paquet à livrer, leur unique gagne-pain. Passés d'une enfance plutôt bobo à un avenir plus qu'indécis trop rapidement, les amants doivent composer avec les tentations tout au long de leur journée et éprouver la solidité de leurs sentiments respectifs.
    « Moi je T' »  est une déclaration à la vie, à l'humour, l`amour. Et si l'avenir appartenait réellement à ceux qui se lèvent tôt...

empty