• L'antispécisme - la lutte contre toute discrimination fondée sur l'appartenance à une espèce animale - est plus explicitement politique que le végétarisme ou le véganisme, qui sont essentiellement des modes de vie. Dès la fin du XIXe siècle, des communautés végétariennes et des groupes de pression ont lutté contre l'exploitation des animaux, mais c'est en Grande-Bretagne, au milieu du XXe siècle, qu'une autre forme de militantisme radical est née, notamment avec la création du Front de libération animale (ALF).

    Le présent ouvrage remonte aux origines de la cause animale et analyse la diversité des mouvements qui s'en réclament en étudiant de plus près l'antispécisme en France, au Canada et en Israël. L'auteur y aborde les points les plus sensibles de ce discours, tels que la comparaison entre les abattoirs et les centres d'extermination ou encore les liens avec l'esclavage et le sexisme. Il traite aussi du veganwashing, qui consiste à utiliser le véganisme pour occulter des injustices. L'ouvrage évalue ainsi les progrès de la cause animale et, plus globalement, de l'ouverture de nos sociétés aux questions liées à notre rapport aux animaux. Il a été écrit par un militant antispéciste, mais il ne s'agit pas d'un manifeste. C'est un portrait honnête fondé sur une trentaine d'entretiens et qui ne craint pas d'aborder les côtés moins reluisants du mouvement.

  • Face aux changements de paradigmes (sociétal, écologique), ce livre propose une nouvelle manière d'appréhender notre relation à l'animal : adopter la perspective de l'animal, oser prendre en compte son point de vue grâce à l'éthologie et défendre la cause animale avec une démarche scientifique. Pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.
    Antispécisme, véganisme, statut de l'animal, sauvegarde de la biodiversité et nouvelle extinction de masse... La relation homme-animal vit un profond changement qui révolutionne nos lois, nos traditions alimentaires, nos loisirs, et questionne la place de l'homme dans sa relation au vivant.
    Mais que pensent les dindes de Noël ? Assurément bien plus qu'on se le figure selon l'éthologue Fabienne Delfour, dont le propos éclaire l'essentielle réflexion à mener sur notre relation complexe à l'animal. La science a déjà montré que les animaux font l'expérience du monde de manière subjective, qu'ils ressentent une vaste palette d'émotions, qu'ils sont sujets à la joie, à la peur, au stress, à la douleur, qu'ils sont capables d'empathie et de solidarité ou, au contraire, de duperie pour servir leurs intérêts. En se faisant la porte-parole de l'éthologie constructiviste, discipline qui étudie le comportement des animaux considérés comme des sujets et non des individus, l'auteure propose d'aller plus loin, d'ôter nos lunettes de bipède anthropocentré pour s'intéresser à l'animal à la première personne et défendre son point de vue. S'appuyant sur l'observation de nos compagnons domestiques, des animaux sauvages et de ceux des parcs zoologiques, l'auteure nous propose de réinventer notre rapport à l'animal, de tisser de nouveaux liens avec eux et de trouver les moyens de leur protection et de leur préservation, de manière individuelle et au-delà des postures militantes, afin de bâtir un monde respectueux du vivant et soucieux du partage des ressources et de l'espace.
    Oser se mettre à la place de l'animal pour bâtir une nouvelle solidarité du vivant.

  • Animal vindicte

    Remi Hélénea

    François, le narrateur, est un jeune étudiant, timide et réservé, bien plus passionné par la condition animale que par ses cours d'économie. Témoin de la mort accidentelle de deux tortionnaires d'animaux, il va peu à peu se croire investi d'une mission confiée par celui qu'il appelle le Dieu-animal : cibler d'autres tueurs d'animaux et procéder à leur exécution.

    Entre jeu assassin avec un tueur de chats, chasse au chasseur, simulacre de corrida avec un torero, il sera entraîné dans une spirale tragique qui lui fera rencontrer ses victimes successives, mais aussi sa propre folie. À Claire, celle qu'il aime, il posera la question : penses-tu qu'on puisse tuer par amour... des bêtes ?

    Animal Vindicte est le premier roman de Rémi Hélénea. Non sans un regard décalé ni une certaine dose d'humour noir - parfois très noir... -, l'auteur s'intéresse, dans ce livre, à un sujet grave et important : la souffrance animale.

  • Le Rêve de Modo

    Claire Ygell

    LE RÊVE DE MODO raconte l'histoire de Michael Milewicz dit MIC, depuis son départ un matin de décembre vers Madrid où il a été recruté comme MODO, modérateur de contenu, pour une entreprise de sous-traitance d'un leader mondial des réseaux sociaux.

    Le roman entraîne dans le quotidien de MIC et des modérateurs qui l'entourent, recrutés en même temps que lui pour un CDD de 12 mois.

    MIC est attaché jour après jour à traiter les contenus comportant des animaux : catastrophes sanitaires, exploitations intensives, abattoirs, scènes de cruauté...

    Au fur et à mesure que les jours passent, les images visionnées se gravent dans les esprits et les corps s'abîment. Un dérèglement est à l'oeuvre. Il enveloppe MIC et imprègne de tension l'atmosphère.

    C'est dans ce contexte toxique qu'apparaît un jour la vidéo de Lisa, salariée dans un refuge pour animaux. Soumis à une clause de confidentialité, MIC se risque à enfreindre les règles pour accéder à son compte client et entrer en contact avec elle.

    À partir de là, Lisa va devenir pour lui un unique objectif, lumineux, solaire et MIC n'aura plus qu'un rêve, partir vers elle.

    Entre malaise écologique, réalité du monde du travail et amour sur les réseaux sociaux, l'aspiration vers une existence meilleure, un plaidoyer pour le vivant.

empty