Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • Faut-il invoquer " la rupture d'un ou d'une caténaire " ? Sa cousine a-t-elle " l'air idiot " ou " l'air idiote " ? Alzheimer n'arrivait plus à se rappeler de son prénom ou son prénom ? Est-il possible que sa déposition ait fini par " s'avérer fausse " ? Comment réagiriez-vous si on vous traitait de nyctalope ? L'onomastique peut-elle servir à calfeutrer ou jointoyer des vitres ? Etes-vous atteint de canitie sans le savoir ?Sous une forme accessible, ce guide aborde les difficultés liées aux phénomènes de langue (abréviations, antiphrases, pléonasmes, sophismes...) et les chausse-trapes du français (homonymes et homophones, barbarismes, genres des mots, pièges phonétiques, difficultés orthographiques...). Il explicite aussi les figures de style (litote, oxymore...) et autres jeux littéraires (acrostiche, anagramme, contrepèteries, palindromes...) Des exercices amusants (et leurs corrigés !) sont proposés au lecteur au fil du livre.

  • La langue française est riche d'expressions comportant un nom de fruit. Mais que signifient-elles au juste ? Quelle est leur origine ? Une cinquantaine d'entre elles sont explicitées dans ce petit livre illustré d'autant de dessins. Par exemple :Sucrez-vous les fraises ? Qui veut se délecter de fraises au sucre sait qu'il lui faudra secouer le sucrier au-dessus de sa coupelle. Un geste qui rappelle celui qui agite les membres de personnes, généralement âgées (d'où le sens de gâteux), atteintes d'une maladie qui provoque des tremblements incontrôlés. À l'origine, c'est Louis Ferdinand Céline qui, en 1936, a utilisé sucrer pour désigner les tremblements d'un ivrogne. En 1940, Francis Ambrière, dans Les Grandes Vacances, a rajouté le mot fraises pour évoquer des tremblements séniles. La locution est ainsi passée à la postérité.De la même façon sont explicitées des expressions telles : Être bonne poire. Avoir la pêche. Tomber dans les pommes. Compter pour des prunes. Ramener sa fraise. Être bourré comme un coing. Entre la poire et le fromage. Des nèfles ! Avoir la guigne. Être mi-figue mi-raisin. La cerise sur le gâteau...

empty