Entreprise, économie & droit

  • Lorsque la première édition de cette biographie parut en 1992, le public ignorait à quel point la princesse de Galles s'était impliquée dans sa rédaction.Elle y révélait les détails de son mariage, sa boulimie, ses tentatives de suicide, l'existence de Camilla, ses relations difficiles avec les membres de la famille royale, mais aussi ses bonheurs de mère et son souhait d'une nouvelle vie, loin des photographes.Dans l'impossibilité de dire publiquement sa détresse, Diana ne pouvait à l'époque reconnaître que des entretiens avaient été menés en grand secret au palais de Kensington.Deux décennies après sa mort à Paris, le 31 août 1997, cette réédition augmentée inclut les propos exacts prononcés par Diana lors des séances d'enregistrement, ainsi que des passages presque inaudibles que de nouvelles techniques ont permis de décrypter.Ce livre compose ainsi l'autobiographie de celle qu'on dénommait la " princesse du peuple ". Le testament de l'une des personnalités les plus charismatiques de notre temps.

  • Le 23 février 2017, à Orvault près de Nantes, la police est alertée. Pascal Troadec, son épouse Brigitte et leurs deux enfants de 21 et 18 ans, Sébastien et Charlotte, ont disparu. Sont-ils partis en vacances ? On pourrait le croire... si des traces de sang n'étaient détectées dans leur pavillon.
    Toute la France suit l'affaire en direct, avant d'être abasourdie. Interpellé, Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, avoue être l'auteur du massacre. Puis, les corps démembrés et calcinés des disparus sont retrouvés dans sa propriété isolée du Finistère, bientôt surnommée la " ferme de l'horreur ".
    Bien qu'élucidée, l'énigme n'a pas livré tous ses secrets. Quel rôle ont joué, dans la tragédie, la soeur et la mère de Pascal Troadec ? Caouissin a-t-il prémédité son acte ? A-t-il agi seul ? Que penser des liens psychologiques complexes noués au sein de la cellule familiale ? Une caisse d'or de la Banque de France, récupérée dans le port de Brest en juin 1940, est-elle le mobile de ce quadruple homicide ?
    Les auteurs ont mené l'enquête sur les lieux du drame et recueilli des témoignages inédits. Leur récit revient sur l'ensemble du dossier et dévoile certains aspects étonnants de ce fait divers hors norme.

  • L'affaire a fait grand bruit : en mars 2013, Bruno Odos et Pascal Fauret, deux anciens pilotes de chasse de l'aéronavale, sont arrêtés en pleine nuit avec leurs deux passagers sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana, alors qu'ils s'apprêtent à décoller : les policiers de la DNCD dominicaine (un service de lutte contre le narcotrafic international) prétendent que leur Falcon 50 transporte 700 kilos de cocaïne ! Pour seule preuve : leur déclaration ! Personne ne verra jamais la drogue, ni les accusés ni les autorités françaises.
    Les deux pilotes passent quinze mois dans les prisons dominicaines avant d'être condamnés, à l'issue d'un procès d'opérette, à vingt ans d'incarcération. Assignés à résidence en attente de leur appel, ils sont exfi ltrés par voilier lors d'une opération de sauvetage organisée par un pilote : Christophe Naudin.
    Celui-ci, poursuivi par les services secrets de la République dominicaine à la suite de cet exploit, est arrêté en Égypte, puis extradé à Saint- Domingue au mépris des conventions internationales. Incarcéré dans la sinistre prison de Najayo, il fait face pendant vingt-trois mois à un système judiciaire et politique rongé par la corruption. Pour pouvoir regagner la France, il doit fi nalement se résoudre à signer des aveux de circonstance.
    Revenu de cet enfer, Christophe Naudin décide de dévoiler enfi n les dessous de cette affaire. Il éclaire, dans ce récit puissant et documenté, les secrets de la diplomatie française comme la réalité qui se dissimule sous les apparences idylliques d'un paradis tropical prisé des touristes.

  • Ce fut le cambriolage le plus people de la dernière décennie : le 3 octobre 2016, Kim Kardashian s'est vu dérober 9 millions d'euros de bijoux dans sa suite parisienne. Pour la première fois, Yunice Abbas, l'un des " papys braqueurs " à l'origine du coup, raconte " de l'intérieur " le déroulement du braquage - avec exactitude et sans esbroufe.
    Dans la nuit du 3 octobre 2016, Kim Kardashian, venue à Paris pour la Fashion Week, est séquestrée par un gang de " papys braqueurs " vêtus de K-ways et de casquettes de police. Neuf millions d'euros de bijoux : le butin le plus important jamais obtenu, en France, aux dépens d'un particulier. Le tout à pied et à vélo !
    Pour la première fois, l'un de ces truands chevronnés raconte " de l'intérieur " le montage, la réalisation, puis le fiasco final de ce " casse du siècle ". Une opération presque parfaite, qui a permis de détrousser sans violence la reine des réseaux sociaux. Le " coup " le plus incroyable d'un parcours de bandit à l'ancienne, que retrace ici Yunice Abbas.
    Avec gouaille et panache, sans esbroufe ni remords, il livre nombre de révélations et d'anecdotes inédites. L'occasion, aussi, de corriger les récits rocambolesques colportés sur une affaire qui n'a pas révélé tous ses mystères.

  • Ténor du journalisme politique, ancien directeur de l'information de France 2, Olivier Mazerolle raconte 60 ans de carrière et de rencontres marquantes, en " on " ou en " off ", avec quelques " clients " nommés Delors, Strauss-Kahn, Tapie, Le Pen...
    En soixante ans de métier, Olivier Mazerolle a connu les huit présidents de la Ve République, la Guerre froide, la chute du mur de Berlin, l'ère du terrorisme et l'aube de la société numérique. Il dévoile aujourd'hui l'envers de la profession et revient sur les événements qui l'ont marqué: la révolte de Solidarnosc, les conflits au Moyen-Orient, ses rencontres avec Walesa ou Sadate, mais aussi les coulisses de la politique française. Adepte du " off ", cet autodidacte a su gagner la confiance de la plupart des ténors de droite comme de gauche. Ainsi, Jacques Delors lui a confié, bien avant sa déclaration sur le plateau de " 7 sur 7 ", qu'il ne serait pas candidat à l'élection présidentielle de 1995. Olivier Mazerolle évoque les pressions qu'il a subies en tant que journaliste, mais aussi les failles des hommes et des femmes politiques. Sans chercher à s'épargner, il évoque les moments forts ou difficiles de son parcours: le "détail de l'Histoire" de Le Pen, les polémiques sur l'"affaire Baudis" ou l'annonce erronée du retrait politique d'Alain Juppé en 2004, qui occa- sionna son départ de France 2. Sans oublier la crise du Covid- 19 qui ne l'a pas épargné. Né en 1942 à Marseille, Olivier Mazerolle a fait ses premiers pas de journaliste en 1959, à l'âge de dix-sept ans, comme assistant d'un chro- niqueur judiciaire du Figaro. Il deviendra ensuite reporter, inter- vieweur, éditorialiste et dirigera les rédactions de RTL, France 2, puis de La Provence. Il assure chaque dimanche l'édito politique de RTL.

  • Grand reporter pour France 2, Alain de Chalvron a couvert l'actualité internationale de ces trois dernières décennies sous les regards de millions de Français. Pour la première fois, il nous fait passer " de l'autre côté de l'écran " et nous livre ses mémoires.
    Grand reporter, Alain de Chalvron a couvert pour la radio et la télévision l'actualité internationale de ces quatre dernières décennies sous le regard de millions de Francais.
    Des guerres, des attentats, un tsunami, mais aussi les accords d'Oslo entre Israéliens et Palestiniens, l'élection d'un président noir aux États-Unis... Il a été le témoin des principaux événements de la fin du XXe et du début du XXIe siècle.
    En 1987, c'est à lui que les enfants du général Oufkir, réfugiés dans un hôtel de Tanger après une évasion rocambolesque, s'adressent pour obtenir l'asile de la France. En 2003, il est recu à Ramallah par Yasser Arafat, qui croit venue sa dernière heure dans la Mouqata'a assiégée. En 2005, il couvre la catastrophe de l'ouragan Katrina et, six ans plus tard, celle de l'incident nucléaire de Fukushima.
    Mais ses rencontres avec les lépreux de madras, les " restavèks " de Haiti, les femminieli de Naples et les mafieux de Corleone, ne l'ont pas moins marqué que celles de personnages hors normes : Jean-Paul II, Bill Clinton, Mobutu, Hassan II, Hafez el-Assad, Aung San Suu Kyi, Carlos Ghosn, ainsi que les présidents fran- cais, de Mitterrand à Macron.

  • Deux spécialistes des droits de l'enfant rassemblent en un ouvrage essentiel toutes les connaissances utiles à chaque parent.
    o Pour exercer l'autorite parentale, dois-je avoir reconnu mon enfant ?o Mon ex ne paie pas la pension alimentaire de nos enfants. Ai-je le droit de l'empe cher de les voir ?o Puis-je accueillir l'amie mineure de ma fille qui a fugue du domicile familial ?o Peut-on de she riter l'un de ses enfants ? Quels sont nos droits et nos devoirs de parents ? De boussole s par des injonctions contradictoires, nous nous interrogeons. La socie te nous renvoie sans cesse a nos responsabilite s, sans que celles-ci soient toujours clairement de finies. Comme tout ne se trouve pas dans les textes de loi, il importe de connai tre les de cisions de justice qui les interpre tent.Passant en revue tous les domaines (filiation, autorite parentale, se paration, familles recompose es, scolarite , re sidence, pratique religieuse, prise d'autonomie, amour et sexualite ...), ce guide pratique et pe dagogique re pond avec clarte aux questions que nous nous posons tous.Une aide pre cieuse pour exercer le difficile me tier de parent !

  • MYSTIFICATEUR : celui qui donne de la réalité une idée séduisante mais fausse (Le Petit Larousse).
    " J'ai rencontré Bernard Tapie pour la première fois le 12 avril 1986, le jour où il est devenu président de l'Olympique de Marseille. En janvier 1989, il a été élu député des Bouches-du-Rhône, et je suis devenu son attaché parlementaire.
    " Pendant vingt-cinq ans, j'ai agi dans son ombre. J'ai tout vécu, tout vu à ses côtés. Je me souviens de tout, comme si c'était hier.
    " Pour l'aider, j'ai manipulé. J'ai menti. J'ai même rédigé un livre pour le disculper dans l'affaire VA-OM. Certains seront peut-être surpris par mes révélations. Mais je n'ai rien voulu cacher du vrai Bernard Tapie. "
    M. F.

  • Assorti d'anecdotes, parfois émouvantes, parfois drôles, un livre qui dit tout sur Les Grandes Gueules", une des émissions de radio les plus populaires."
    Vous pensiez tout savoir sur les prises de bec, les éclats de rire, les scandales des GG ? Et pour cause ! Vous faites partie des 1,7 million d'auditeurs des " Grandes Gueules " sur RMC ou de ses 800000 téléspectateurs quotidiens sur RMC Story.Mais connaissez-vous les coulisses de la " meilleure émission de débat" en France, selon plusieurs sondages? Avez-vous idée du parcours atypique d'Alain Marschall et Olivier Truchot, ses animateurs emblématiques depuis quatorze ans ?Cet ouvrage présente aussi les personnalités dont les prises de parole directes et franches sont la marque des GG : le fondateur de Nouvelles Frontières Jacques Maillot, l'avocate féministe Marie- Anne Soubre , l'éducateur E tienne Liebig, la prof de collège Fatima Ai t Bounoua, l'éleveur de charolaises Didier Giraud, le fromager Johnny Blanc, l'ancienne SDF E lina Dumont et tous les autres... des "re acs" et des "gauchos", des "urbains" et des "ruraux" qui s'engueulent a chaque émission mais ne se quittent jamais fâchés.Polémiques, accrochages, moments émouvants, anecdotes : ce livre-enque te dit tout sur l'une des émissions les plus populaires du PAF.

  • A partir d'une étude historique, sociologique et économique de cette famille de presse, Vincent Soulier démontre que cette influence a été et est bien plus importante qu'on ne le croit souvent.
    Il retrace l'histoire de la presse féminine depuis la seconde moitié du XXe siècle, revenant sur ses événements clés : les combats pour la légalisation de l'avortement et de la pilule contraceptive, lutte contre les violences familiales ou le harcèlement sexuel... Au fil de cette enquête sont abordés des sujets graves (comment la presse féminine parle-t-elle de la prostitution ? de la pédophilie ? de la pornographie ?) ou légers (les nouvelles façons de rencontrer l'âme soeur, l'explosion des ventes des sex toys, l'érotisme lié aux textos...).
    Derrière l'apparente futilité, se révèle une force liée à une certaine liberté de ton, comme au phénomène de l'internationalisation : « Les femmes, qui sont aussi les premières consommatrices de médias, ne se contentent plus de suivre la mode ; les innovations qu'elles impulsent entraînent avec elles l'ensemble de la société. »

  • Retour sur les traces de l'introuvable Xavier Dupont de Ligonnès : le journaliste d'investigation Guy Hugnet explore la piste religieuse, délaissée par les enquêteurs, en s'appuyant notamment sur des documents inédits. Et si la mère, une illuminée, avait joué un rôle actif dans la tragédie ?
    On croyait tout savoir sur l'affaire Dupont de Ligonnès. Tout, sauf l'essentiel : qu'est-il advenu de l'auteur présumé du quintuple assassinat de Nantes ?C'était le 21 avril 2011 : la police découvrait cinq corps enfouis sous la terrasse d'un jardin, chacun accompagné pour son dernier voyage d'une figurine religieuse. Or cette " clé " symbolique n'a été que très peu exploitée. Elle permet pourtant de déchiffrer cette affaire criminelle hors norme.Xavier Dupont de Ligonnès grandit dans la magie des miracles et des apparitions, auprès d'une mère - papesse autoproclamée d'une Église apocalyptique - engagée dans un combat obsessionnel contre Satan. Jusqu'à l'âge de 35 ans, il se croit un " Élu " de Dieu. Puis, brutalement, il perd la foi. " La pire désillusion ", écrira-t-il. Dès lors, tel Lucifer, l'ange déchu, il entame une longue descente aux enfers qui se conclura par une effroyable tragédie familiale.Menée sur six années et s'appuyant sur des documents inédits - notamment les écrits de la mère -, cette enquête suit, tel un profiler, l'errance mentale d'un psychopathe hanté par la question religieuse. Guy Hugnet s'est rendu à Roquebrune-sur-Argens, sur les lieux de la disparition de "XDDL". Après avoir reconstitué l'itinéraire probable du fugitif, il indique le lieu, jamais exploré par les enquêteurs, où son corps pourrait être retrouvé.

  • Face à un monde en crise, les nouvelles technologies numériques nous apparaissent comme une solution idéale. Pour sortir d'un capitalisme devenu une machine hors de contrôle et entrer dans une ère sociale-démocrate plus juste et dématérialisée.
    Le social reprend ses droits au sein du système économique Depuis l'époque ou Marx écrivait Le Capital (1867), s'est installé un libéralisme détourné de tout humanisme, au service des seuls intérêts d'une caste financière toute-puissante. Dépourvu de projet social, un monde de compétition sans partage concentre tous les pouvoirs. Surexploitation des ressources naturelles, chômage structurel, élargissement du fosse entre ultra-riches et ultra-pauvres... Le système vacille. La confiance s'effrite. La contestation gronde. A contre-courant, Gilles Lecointre propose une lecture optimiste de la " crise ". S'appuyant sur une analyse sans concession du capitalisme actuel, il observe tous les " signaux faibles " qui vont changer la donne. Les technologies numériques transforment les rapports sociaux en libérant les énergies et en ouvrant des espaces de communication. Chacun peut désormais conduire sa vie de façon libre et indépendante. Sur cette base, de nouveaux types d'entreprise s'organisent avec une exigence d'éthique et d'équité. Le social revient au centre du jeu. L'économie retrouve sa vraie place, celle d'un outil. La social-e conomie est en route !

  • Retrouver le vrai sens de l'entreprise en 7 leçons inattendues : un essai humaniste et décapant, à contre-courant du modèle entrepreneurial habituel.
    " Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition, disait Steve Jobs. Tout le reste est secondaire. "Retour aux sources de l'entreprise, cet essai se propose de retrouver l'humain derrière la lourde machinerie qu'elle peut représenter. Trêve de protocoles, de conventions et de schématismes, il s'agit ici de ce qui fait l'homme, derrière le cadre ou l'employé : nos sens.Les auteurs les déclinent au nombre de sept. Si les cinq premiers nous semblent évidents, les deux autres, pourtant fondamentaux, le sont moins. Le sixième est l'intuition, véritable moteur de notre raison, et le dernier notre rapport à l'autre.Cet essai s'appuie sur les contributions d'entrepreneurs ou de responsables RH qui évoquent des problèmes concrets auxquels ils ont été confrontés, et qu'un de leurs sens - ou plusieurs - leur ont permis de surmonter.

  • L'avocat de la famille Laroche, qui a connu depuis 1984 tous les protagonistes, livre un témoignage unique sur un dossier que la justice, de nouveau saisie au printemps 2017, ne parvient toujours pas à refermer.
    Trois semaines après la mort du petit Grégory, survenue le 16 octobre 1984, Gérard Welzer est missionne pour défendre Bernard Laroche. Plus de trente années ont passé : il est toujours au coeur du dossier, en tant qu'avocat de sa veuve et de ses enfants.Pour la première fois, ce témoin clé de l'affaire criminelle la plus mystérieuse du demi-siècle écoulé la raconte telle qu'il l'a vécue. Il dénonce les informations erronées colportées par les médias, les faux coupables livrés a la vindicte populaire.Surtout, il met en lumière des faits " oubliés " par la justice. Pour lui, la vérité a été approchée de très près : elle figure sans doute déjà dans le dossier. Il livre son intime conviction sur l'implication des personnes soupçonnées et ses hypothèses quant a ce qui s'est véritablement passe .Dans une affaire ou les haines sont tenaces, ou les corbeaux sont nombreux, et ou les procédures judiciaires successives aboutissent a des impasses, Gérard Welzer ose poser les bonnes questions et apporter ses réponses.

  • Un ancien agent livre document exclusif qui détaille les secrets des Renseignements généraux : techniques employées (interrogatoires, désinformations, écoutes...), relations avec les renseignements étrangers, enjeux économiques et politiques... Un témoignage de l'intérieur sur le secret le mieux gardé du gouvernement français.
    Paul-Louis Voger a fait toute sa carrière dans les "services" du ministère de l'Intérieur. Recruté dans les années 1980 au contre- espionnage de la DST (il a même été agent double pour contrer la pénétration de la police française par le KGB), il en dévoile les méthodes, parfois à la limite de la légalité : interrogatoires, visites de domiciles, écoutes, recrutement d'indics, examen de fadettes, manipulation de sources humaines...Ce récit détaille certaines affaires terroristes que l'auteur a vécues en direct : la traque de Djamel Beghal, le mentor des frères Kouachi, le suivi des réseaux salafistes dans les quartiers ou en prison...Il dévoile les coulisses d'une profession qui nécessite sang-froid, rigueur, méthode et abnégation, montre l'évolution du métier du renseignement sur trois décennies et rappelle le poids des enjeux politiques, comme les incidences de certaines réformes regrettables.Une plongée saisissante au coeur des services secrets.

  • Qu'est-ce que la notion d'engagement pour un dirigeant d'aujourd'hui ? Cette notion dépasse le seul cadre de l'entreprise et de sa fonction : le dirigeant doit être capable de s'engager et d'exercer un réel leadership sur d'autres domaines et périmètres que les siens. Dans une société en perte de repères, c'est précisément sur lui que cette prise d'engagement repose. Rassemblant plusieurs contributions, ce livre se propose de répondre à cette problématique au prisme de l'engagement des femmes, l'engagement digital et transformationnel, l'engagement sociétal et l'engagement privé. Avec pour chaque problématique, une explication détaillée assortie d'exemples, mais surtout de témoignages et de réalisations concrètes d'entreprises en ces domaines.

  • Le 15 janvier 2004, en début d'après-midi, par beau temps, le puissant chalutier Bugaled Breizh (« enfants de la Bretagne ») périt corps et biens au sud du cap Lizard, comme effacé par la succion d'un maelström ou quelque « force exogène », dira la justice, en 57 secondes exactement...
    Cinq hommes à bord : Yves, Pascal, Georges, Eric, Patrick. « Je chavire » sont les derniers mots du capitaine à la VHF, puis on entend la mer s'engouffrer. Accident naturel, aléa marin, dit la justice en 2009.
    Accident nullement naturel, disent les proches, constitués en parties civiles. Le jour même du drame, au sud du cap Lizard, l'Otan entraînait ses meilleurs sous-marins à la guerre nucléaire en eau peu profonde. Ils étaient anglais, allemands, hollandais, espagnols, français et se pourchassaient dans la zone où le Bugaled tirait son chalut.
    Fausses pistes, destruction de preuves (le canot de sauvetage de la Royal Navy), rétractations... Ce livre retentissant étaie l'intime conviction que le Bugaled Breizh n'est pas descendu mystérieusement sous la mer, et que cinq marins ont été noyés sous un mensonge d'État.

  • En août 2000, Douglas Preston s'installe non loin de Florence dans l'intention d'écrire un roman policier. Afin de tout savoir des méthodes et des techniques d'enquête de la police italienne, il rencontre Mario Spezi, journaliste florentin de La Nazione, spécialiste des affaires criminelles. Celui-ci lui raconte l'histoire du Jack l'éventreur florentin, l'une des affaires criminelles les plus extraordinaires de tous les temps. Et toujours pas élucidée...
    Entre 1974 et 1985, sept couples ont été assassinés alors qu'ils faisaient l'amour dans leur voiture au milieu des collines entourant la ville. Quatorze crimes, un nombre incalculable de suspects, des dénonciations, des folles rumeurs, des fausses accusations, plusieurs procès -; les ratages monumentaux de la justice sont ici mis en exergue -, mais le coupable court toujours...
    Les deux hommes décident alors de reprendre l'enquête et de démasquer le Monstre. Une enquête qui dérange en haut lieu, au point que Preston a été accusé de complicité de meurtre, de détournement de preuves, de faux témoignage et d'entrave à la justice ; on l'a menacé d'arrestation s'il remettait les pieds en Italie. Les choses sont allées plus loin encore pour Spezi, puisqu'on l'a accusé d'être lui-même... le Monstre.

  • Guy Georges, Francis Heaulme, Emile Louis, Fourniret, Alègre... Souvent, les tueurs en série ont échappé à la police pendant des années avant d'être jugés et condamné à perpétuité. Le récit de leur parcours criminel permet souvent de comprendre comment ces prédateurs ont réussi à déjouer un système judiciaire défaillant.
    En janvier 2009, l'Assemblée a approuvé le projet de loi créant des centres fermés où pourront être enfermés des criminels dangereux à leur sortie de prison. Rapporteur de cette loi sur la rétention de sûreté, Georges Fenech décrit les nouveaux dispositifs aujourd'hui en vigueur pour identifier plus précocement ces psychopathes, mieux évaluer leur capacité de nuire et tout mettre en oeuvre pour les empêcher de récidiver. Il formule également de nouvelles propositions à l'égard des malades mentaux dangereux.

    Ancien juge d'instruction, ancien député du Rhône et membre de la commission d'enquête d'Outreau, Georges Fenech est l'auteur de nombreux ouvrages sur les questions de justice et de sécurité. Il préside aujourd'hui la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires).

  • La profession de notaire est gouvernée par le non-dit. Il n´est pas d´usage que soient dévoilés les secrets, notamment de famille, dont cet officier assermenté est par essence, un jour ou l´autre, le dépositaire. C´est tout ce qui fait le sel de ce récit. Dossiers insolites, cas épineux, situations tragiques, voire cocasses ou touchantes y sont tour à tour dévoilés non sans humour.
    Le livre s´ouvre sur le parcours de l´auteur, aborde les dossiers sensibles qu´il a eu à traiter, les mésaventures de certains de ses clients où se révèle la noblesse ou la petitesse de l´âme humaine et offre une réflexion sur la profession.
    Dévoilant ce qui se passe dans le secret de l´office, la façon dont se déroulent les procédures, il s´attache à rendre clair ce que nous avons toujours voulu toujours savoir sur cette profession sans oser le demander.

  • Dans cette nouvelle édition dédiée à l'ascension fulgurante de Google, Daniel Ichbiah révèle et décortique quelques faits étonnants :
    - Google a pu se permettre de couper l'accès à son moteur de recherches en Chine sans baisse substantielle de son chiffre d'affaires !
    - À la suite d'investissements judicieux, Google s'est assurée une pérennité à très long terme et il apparaît aujourd'hui que la société pourrait survivre sans souci à une désaffection des internautes !
    Comment la chose a-t-elle été rendue possible ? Par la stratégie brillamment élaborée par Larry Page et Sergey Brin. Et oui... Fait rarissime, deux surdoués cohabitent à la tête de l'entreprise. Comme si Bill Gates et Steve Jobs s'étaient retrouvés à la présidenc e d'une société !
    L'ampleur des revenus de Google autorise les projets les plus fous.
    - La numérisation du patrimoine littéraire du monde entier a suscité la controverse chez de nombreux éditeurs, agacés de voir un géant américain s'ingérer dans leur pré carré.
    - Dans de nombreux pays, Street View (photographie des villes) est perçu comme une menace insupportable à la vie privée.
    Peut-on toutefois laisser une entreprise privée s'ingérer dans ce qui relève du domaine public ou de la vie privée de chacun ?
    Lorsqu'une société atteint la puissance de Google, il devient vital d'élaborer des contrepoids en vue de protéger les droits des individus. Afin de mieux cerner les besoins de l'internaute, Google emmagasine un énorme volume de données sur les utilisateurs de ses services. Or, cette accumulation d'informations - dont certaines peuvent être erronées - n'est pas sans conséquences. Le livre s'achève donc sur un plaidoyer afin que des lois permettent à chacun de connaître quelles sont les données que Google possède sur lui et de pouvoir les faire modifier ou effacer à volonté.

  • Devenir manager est à la portée du premier venu : il suffit d'avoir été promu à la tête d'une équipe et de s'y maintenir. Mais être un bon manager, reconnu de ses collaborateurs et apprécié de sa hiérarchie, est une tout autre affaire...
    Jeffrey Fox livre ici 50 règles simples, à rebours des idées reçues, pour devenir un super-manager.
    Par exemple : Ne recrutez que des collaborateurs de grande qualité et mettez-y le prix ; n'embauchez pas à la va-vite : un mauvais recrutement se paie au prix fort ; n'apprenez pas leur métier à vos fournisseurs, ou bien changez-en ; accordez des primes, toujours par surprise.
    Illustré d'exemples, ce guide enseigne au chef de service, au responsable des ventes, au jeune cadre comme à son patron à développer l'esprit d'équipe au sein de l'entreprise pour conduire ses collaborateurs au succès collectif.
    Première parution : l'Archipel (2004).

  • Nul n'est à l'abri du crime : il suffit de précautions simples pour s'éviter bien des désagréments. Un cambriolage ou un simple vol sont toujours vécus comme un traumatisme : autant tout faire pour les éviter.
    L'objectif de ce guide n'est ni de crier au loup ni de surfer sur une vague sécuritaire, mais de donner à chacun les clés pour un quotidien sûr et serein. Chez soi, au travail, sur Internet, en utilisant sa carte bancaire, en voyage, il donne les règles, les précautions et les astuces qui permettent de minimiser les risques de toutes natures.
    Au début de chaque chapitre, le guide propose une cartographie des régions de France touchées par le type de risque ou délit traité, ainsi que les statistiques officielles. En fin d'ouvrage figure un récapitulatif des droits des particuliers, des conseils sur les démarches à effectuer en cas de vol ou d'agressions, sur la manière de lire un contrat d'assurance, ou sur les procédures à suivre pour porter plainte.
    Mais aussi une liste de contacts utiles : commissariats, préfectures, entreprises de sécurité fiables (alarmes, blindages, etc.)

  • Cet ouvrage s´adresse à toutes celles qui souhaitent s´accomplir,tant dans leur vie professionnelle que personnelle. Émilie Devienne y a rassemblé 50 lois pour s´affirmer et marquer des points. Par exemple :

    Faites-vous valoir Parlez d´argent Profitez du stress Peaufinez vos objectifs Ayez un coup d´avance Renoncez au perfectionnisme La femme qui réussit est celle qui vit en accord avec ses valeurs, ses choix, ses goûts, sans agir aux dépens des autres. Apprendre à savoir qui l´on est vraiment, développer ses compétences, provoquer la chance, étendre son influence... : autant de "musts" pour progresser et, surtout, s´épanouir.

empty