Academia

  • Couple

    Françoise Duesberg

    À partir de lettres, de photos, d'anciennes conversations, Françoise reconstruit, entre réalité et fiction, l'histoire de ses parents. Leur enfance et leur adolescence, Jacqueline à Charleroi, Freddy à Verviers. Ses parents à elle, petits blancs sans le sou exilés au Congo. Ses parents à lui, petits patrons aux prises avec la crise du textile. L'exode, les sombres années de guerre. Leur rencontre à l'université de Liège. Les balades à pied et à vélo, l'amour des livres. La naissance d'un couple.

  • Olga a disparu... Mais quand on est rien pour personne, est-on jamais plus qu'une simple annonce de disparition dans le journal du dimanche?
    Olga, ou la fragilité de l'insouciance, c'est le récit de la difficulté de passer de l'enfance à l'âge adulte. L'histoire de peut-être, de doutes, de ces choix qui n'en sont pas vraiment, qui ne sont peut-être rien d'autre qu'une vue de l'esprit, ou qu'un regard porté sur les choses.

  • Au palais de Mycènes, Clytemnestre côtoie tous les jours Kilissa, une esclave qui vit dans l'ombre. Leurs voix, leurs yeux, leurs regards se croisent et se répondent. Entre les deux femmes qui vivent dans un contexte de guerre, de séparation, d'injustice et de désespoir, la reconnaissance des sentiments et la compréhension se faufilent. Au-delà des personnages antiques, les interrogations, les douleurs, les joies et la recherche de justice ont des accents intemporels.

  • Un grutier débonnaire attend, paralysé d'angoisse, sur un parking. Le jeune philosophe qui l'a mis dans le pétrin devra assumer. Et dans sa cuisine, l'aide-soignante qui semblait être la personne la plus ordinaire du monde, se révélera en héroïne lors de la confection d'une poule-au-pot. Parce que leur monde vacille, chacun d'eux va prendre des risques, choisir la confiance, s'entraînant sur la route, tels les musiciens de la ville de Brême... Ce premier roman vous invite à écouter leurs voix quand, à tour de rôle, ils sont confrontés à l'attente et à eux-mêmes.

  • L'avocat Pierre-Luc Gilain est consulté par un sexologue arrêté pour viol. Il clame son innocence. Pierre-Luc le connait bien et croit d'abord en sa sincérité. Mais, bientôt, des doutes s'immiscent dans son esprit... Des ombres planent aussi sur la vie privée de Pierre-Luc. Pourquoi sa vie lui glisse-t-elle entre les doigts? Que recèlent les caves de son enfance? Qui se cache derrière son masque d'avocat? Il consulte une psychologue qui pratique une thérapie mystérieuse...

  • Excessive, entière, gouailleuse, libertine, Marthe est une grand-mère atypique qui se moque du regard des autres. Une femme d'extérieur nous entraîne, à travers le regard de sa petite fille, sur les pas de cette femme haute en couleur qui traça son chemin du Borinage au pied du stade d'Anderlecht avec une énergie redoutable. Mais comment sa famille composera-t-elle avec tant d'excentricité ?

  • Deux artistes dans la trentaine, Ariel et Daniel, cherchent à optimiser leurs talents. Le hasard les met sur la piste du Manoir de la Solitude où exerce un coach australien réputé détenir les meilleures techniques au monde. Dans ce cadre, un lien se tisse entre les deux hommes qu'un passé commun rattrape tandis que l'emprise du coach commence à avoir des effets sur eux et sur la petite communauté des adeptes. Un fameux questionnement des techniques de développement personnel envahissant notre société ! Un dénouement inattendu.

  • Un représentant en lingerie fine qui termine dans une armoire à glace, un jeune punk amoureux échoué au fond de la Meuse, l'avènement d'un despote dans un potager urbain...
    Neuf voix. Neuf histoires presque ordinaires et dérangeantes qui se referment comme une porte qui claque. On se débat, on chante, on rit. Parce que l'humour est le dernier espoir que l'on perd. Jaune. Noir. Rouge aussi parfois. On est bien obligé de rendre certains coups.

  • Il y a eu ce bang qui révèle les symptômes d'une pathologie chronique, le Syndrome d'Ehlers-Danlos. Vingt ans après, l'auteure met sa plume au service d'un combat. Du diagnostic en passant par les répercussions journalières, les leviers, la mort, les impasses médicales, les perspectives..., à travers 29 boîtes, le voile se lève sur ces maux dont on ne meurt pas mais qui tuent un peu plus chaque jour. Psychologue et formatrice, l'auteur permet à d'autres de s'y reconnaître et aide les proches et les professionnels à comprendre autrement les maladies invisibles.

  • Rafaelo Adreani, modeste employé d'une société informatique, est appelé en pleine nuit par la belle Davina de Saint-Clair, dont il est secrètement amoureux. En pleurs, elle lui confie avoir tué un homme qui voulait la violer et compte sur lui pour l'aider. La belle joue-t-elle un double jeu dans le but de la manipuler ? C'est déjà trop tard : le voilà embarqué dans une affaire de meurtre avec un cadavre sur le dos...

  • Le moine copiste François s'est vu confier par Rome, la mission de réécrire le lai d'une abbesse (Marie) en une version conforme aux directives papales. Mais François, facétieux et rebelle, décide de relater la vie houleuse de Marie à la cour de la reine Eléonore, souveraine d'un petit royaume coincé dans un monde bipolaire, entre le Sud et le Nord. Frère François émaille son récit de citations de ses pairs, d'allusions politiquement incorrectes, et tient à illustrer son adage favori : le rire est le propre de l'homme.

  • « Déserteuses » : voilà un terme rare dans la langue française. Voici pourtant des femmes qui, chacune à sa manière, « désertent » du rôle que la société attend d'elles : comme fille et comme mère, comme travailleuse en rupture et comme ménagère débordée, comme vieille dame trop digne pour être honnête, ou même comme spectre assistant à ses propres funérailles. Des femmes fortes, des femmes révoltées, des femmes en colère, drôles ou désespérées, et parfois les deux en même temps.

  • « Pourquoi vos parents vous ont-ils donné ce prénom ? » A partir de plus de quatre-cent-soixante micro-récits de vie, l'auteur explore avec intelligence et humour les différents déterminismes dont nous héritons avec le prénom qu'on nous donne : ceux de l'ordre familial, de la tradition ou de la religion, de l'Histoire... mais aussi des mandats parentaux. Porter un prénom devient pour chacun l'occasion de renégocier le sens que nous donnons à ce don et d'affirmer notre liberté.

  • Après un bilan de vie douloureux et souffrant de fibromyalgie, Claire Colette, 53 ans, part à pied de Louvain-La-Neuve jusque Compostelle durant trois mois. Elle y dépose toute la souffrance de son corps, de son coeur, de son âme. Au retour, elle reçoit une deuxième vie, comme elle aime le dire. Une deuxième vie pour être plus ajustée avec elle-même, dans ses projets avec les autres et la société. Ce témoignage montre comment le chemin peut transformer, pas à pas, inexorablement, le marcheur au long cours.

  • Guillaume est un enfant fascinant. Autiste, il ne fait rien comme les autres et ça surprend car ses repères ne sont pas les nôtres. Il est dans sa tête comme il est dans notre coeur : de toutes ses forces. Et il y a son rire qui sonne clair. C'est comme une particule de lumière tombée sur la buée de ses yeux. Un drame, ici, va pourtant se jouer qui brisera le monde de ses parents. En eux, son envol. En eux, un geste retenu, un sol craquelé qui marquent un passage vers le coeur de l'enfant.

  • Nicolas, ancien de l'aide humanitaire au Niger, atterrit à Niamey après un exil de dix ans. Il y retrouve des amis de longue date avec pour objectif de mener à bien le braquage de l'agence de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest de Maradi.
    Leur but? S'enrichir.
    Sur le papier, rien de plus simple mais la situation risque bien de leur échapper...

  • Un déménagement banal, comme il en existe tant. Et pourtant, dès le départ, le narrateur sent un malaise. L'endroit n'est pas vide. La rue de la Ruche bourdonne dans une vibration magnétique. Peu à peu, elle prend le pouvoir et l'appartement est complice. C'est l'histoire d'une obsession. Cette jeune femme, en face, l'attire et le fascine. Sa présence entêtante s'impose. Il comprend vite qu'il lui faudra aller au bout de son délire. Coincé à sa fenêtre, il se transforme en voyeur...

  • Un notaire de province se fait abattre dans son gymnase personnel, apparemment peu de temps après s'être offert des relations sexuelles extraconjugales dont il était un habitué. Son épouse figure au premier rang des suspects, mais elle y est rapidement rejointe par quantité de gens qui tous avaient de solides raisons d'en vouloir à Jérôme Anycet... La Brigade criminelle de Nîmes va aller de surprises en découvertes, de coups de théâtre en fausses pistes avant de démasquer enfin le coupable.

  • Douze nouvelles pour suivre à la trace un truand maladroit, un écrivain en vacances, un obèse complexé, un enseignant contestataire, un liquidateur de Fukushima et... la fille du couvent. Il y a l'adepte des carrefours et l'amateur nostalgique des pauses sur les bancs publics. Celui qui s'émerveille, celui qui dézingue tout, celui qui en a marre du superflu, du faux-semblant, de la futilité et de tout ce qui encombre inutilement son chemin de traverse. Et, il y a ceux qui arrivent au bout du voyage...

  • À trente-quatre ans, Édouard Mérin est un célibataire sans emploi, parfois solitaire, souvent perdu. En attendant que sa vie prenne enfin un sens, il s'étourdit de conquêtes et d'alcool. Jusqu'au jour où un événement dramatique, et intime, va tout bouleverser. Les fenêtres s'ouvrent, mais ce courant d'air ne risque-t-il pas de le renverser pour de bon ?

  • Isabelle, épouse de Jean et maman d'Alexandre et Augustin, décide de changer de vie à l'aube de la cinquantaine. Elle quitte la Belgique pour le Périgord Noir. Y rencontre Fred, le paysan. Une belle histoire commence. Mais les violents rôdent. Tandis que leurs projets s'effondrent l'un après l'autre, elle retrouve Victor, son premier amour. Comment arrivera-t-elle à traverser cette période secouée de sa vie ? Nous découvrons ici son cheminement. Vers la sérénité ?

  • On était au début des golden sixties, lorsque Marie-Sophie, 49 ans, fut victime d'un AVC qui allait la laisser paralysée du côté droit et privée de l'usage de la parole... Avec son fils aîné, pendant trente-trois ans, Marie-Sophie, enfermée dans le carcan de son hémiplégie et de son aphasie, mais ayant gardé tout son sens du discernement, a porté sa réflexion sur le sens de son handicap, des handicaps, et la manière de donner sens à la vie. Ses réflexions imaginées font l'objet de cet ouvrage.

  • Tout commence par une petite annonce que Guillaume Ledoux découvre par hasard en épluchant des légumes dans sa demeure solitaire de la campagne normande. L'annonce a été passée par les copines de Louise Bouzon, secrétaire à Namur, qui n'a aucune envie de se marier. Nous sommes en 1978. Au fil des ans, quels liens vont se tisser entre Louise et Guillaume, entre leurs proches, Charlotte, William, Thérèse, Juliette et la jeune Zazie ? Dans ce roman à sept voix, chaque membre de cette famille compliquée raconte les évènements à sa façon : les fuites, les silences, les secrets et en toile de fond, les soubresauts du début du 21e siècle qui conduiront au « jeudi rouge » de juin 2020.

  • Des personnages solitaires, rebelles, mal dans leur peau ou leur époque. Ils se racontent simplement, sans pathos, souvent avec humour, même dans les situations les plus sombres - un chagrin d'enfant, un désespoir d'adolescent, l'approche de la mort, la guerre. Les détails du quotidien, la nourriture, les couleurs, les odeurs, le temps qu'il fait occupent une place importante dans chacun de ces récits. Ils nous rendent proches et familiers ces héros décalés.

empty