William

  • Wendy and Marine are two lively sisters. When the youngest picks the padlock of her elder sister's private diary, listens at the door of her room or pinches her clothes, there is an atmosphere in the house. But despite everything, when you are sisters, it only brings happiness!

  • Les Sisters T.15

    ,

    • Bamboo
    • 28 Octobre 2020

    Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD ! Lorsque
    les parents décident de changer de cuisine, Marine se dit que serait
    une bonne idée pour elle d'en profiter pour changer de Sister, une
    moins râleuse, plus prêteuse et qui ferait tout ce qu'elle veut.
    Marine va s'activer pour que son plan aboutisse... Mais en fin de
    compte, a-t-elle vraiment envie d'avoir une sister si différente que
    celle qu'elle a déjà ? Car après tout, entre les chamailleries et les
    gros câlins, les fous rires et les envies de mordre, il n'y a rien de
    mieux qu'une frangine pour mettre un peu de piment dans la vie.

  • - 50%

    Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés...



    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister... juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Marine découvre qu'il est très facile de mentir. Tant qu'elle ment
    sur le lavage de dents, ce n'est pas trop grave. Mais quand elle
    invente des trucs de plus en plus énormes, comme ce cousin canadien
    qui a un château ou cette cousine qui bosse avec Joy'D, elle
    s'enfonce de plus en plus et ça prend des proportions énormes. Du
    coup, Wendy est ravie, car elle tient là un bon moyen de faire
    chanter sa petite peste de soeur.

  • Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD ! Marine a une nouvelle lubie. Elle s'est mise en tête de mettre le sort à rude épreuve. Elle se lance dans la quête du trèfle à quatre feuilles afin de vérifier si oui ou non elle a de la chance. De son côté, Wendy semble ne plus en avoir. Elle est persuadée que Maxence ne l'aime plus et qu'il lui préfère Sammie, sa meilleure amie. Et ça, Wendy, ça la met même dans une colère noire, presque autant que quand sa Sister lui pique son journal intime. Il va encore y avoir des étincelles dans la maison des Sisters !

  • The « tornades » go to the USA !

    Cette année, les Sisters sont allées aux States et Wendy a tellement de choses à raconter à ses amies que l'année scolaire sera certainement trop courte ! Marine aussi à des choses à raconter, mais curieusement les souvenirs ne sont pas les mêmes (elles ont bien fait le même voyage, pourtant ...)
    En tout cas, Wendy est sûre d'une chose : avec Marine, c'est plus qu'un voyage ! C'est une aventure !

  • - 50%

    Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés...



    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister... juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés...

    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister... juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Elles s'adorent autant qu'elles se chamaillent, pour notreplus grand plaisir ! Lorsque Wendy avait deux ans, elle a planté avec son papa un jeune arbuste dans leur jardin, un prunus éventail. Devenu grand, cet arbre est le témoin privilégié du quotidien dynamique et bondissant, parfois bruyant mais toujours rempli de tendresse, de nos Sisters ! Pour ce onzième tome, retrouvez Wendy et Marine comme à la maison !

  • Les Sisters participent à la Portnawak Run, une course qui se déroule dans les bois pas loin de la maison et qui regroupe tout un tas d'épreuves complètement dingos ! Courir dans la boue, grimper à des arbres ou encore bondir d'un rocher à l'autre : la petite sister Marine fait déjà ça tous les jours quand elle court sur le canapé, qu'elle grimpe sur l'armoire ou qu'elle bondit d'un fauteuil à l'autre ! Quant à Wendy, elle n'a pas besoin de s'entraîner puisque elle aurait droit à un bisou-qui-donne-des-ailes de Maxence avant chaque épreuve !

  • La BD préférée des filles est de retour !C'est l'année du dépaysement pour Wendy ! Il y a tout d'abord son correspondant italien qui vient passer quelques jours à la maison. Et puis, ce qui la fait rêver depuis tant d'années, ces vacances aux États-Unis que ses parents lui ont promises ! Et pourtant, Wendy n'a pas besoin de parcourir des milliers de kilomètres, ni de traverser des océans pour découvrir des contrées inconnues, il lui suffit de pousser la porte de la chambre de sa petite sister Marine pour entrer dans le pays de la dinguerie et de l'agitation permanente ! En plus, les cocktails de caprices sont à volonté !

  • " Les belles histoires d'amour ont toujours enflammé l'imagination des hommes. L'Antiquité nous a légué celle d'Orphée et Eurydice, où s'exprime le rêve éternel d'un attachement capable de vaincre la mort. Le Moyen Âge nous a donné Tristan et Iseut, dont la passion fatale, interdite, trouve dans la mort sa consommation suprême. Héritier d'une tradition romanesque plus populaire, Shakespeare nous livre dans les personnes de Roméo et de Juliette un mythe différent encore, de l'amour pur mais impossible. Ici, pas d'adultère, pas de remords, pas de pacte suicidaire, pas d'au-delà. L'amour de Roméo et Juliette est tout entier de fraîcheur et de jeunesse. La vie et l'accoutumance l'auraient-elles émoussé ? Shakespeare n'en souffle mot : ce n'est pas son thème. Le poète a voulu célébrer un moment unique, un bonheur fugitif, sans égal, qui est bien, comme Roméo nous le dit, un éclair avant la mort. L'amour est cette illumination qui soudain, brièvement peut-être, donne sens à l'existence. "
    Victor Bourgy.
    Une édition bilingue de Roméo et Juliette avec une traduction de Victor Bourgy inédite en poche et saluée par Pierre Assouline.

    1 autre édition :

  • Yipeeee ! Il a encore neigé tout plein ! Avec ma sister Wendy, on va se taper des méga grosses batailles de boules de neige, creuser des « ziglous » partout dans le jardin, et faire des super bonshommes de neige ! Mais ça, à la limite, je m'en fiche parce que moi j'en fais toute l'année des bonshommes, en terre, comme ça, ça me fait gagner du temps pour l'hiver.

    Et encore plus géant, Papy et Mamy ont un petit chien tout craquounet. Il s'appelle Darwin et on va pouvoir le garder quelques jours.

    C'est les vacances, il neige, et on a un chien... C'est nikol crèèème !!!

  • Ouf ! Wendy va enfin pouvoir souffler un peu.

    Sa petite soeur Marine, la tornade blonde, a une jambe dans le plâtre. Pendant quelques semaines, elle ne pourra plus dévaler les escaliers comme une dingue ou venir la réveiller en sautant sur son lit comme une balle américaine. Fini le trampoline sur le canapé, les courses d'obstacles autour de la table du jardin, l'escalade des rideaux de la maison.

    Hélas, Wendy va vite s'apercevoir qu'un simple plâtre ne suffira pas à transformer sa sister en petit ange tout sage. Marine a des ressources, et ce n'est pas demain la veille que le calme reviendra dans la maison des Sisters !

  • Wendy adore l'été, la plage et le soleil. Idéal pour prendre des couleurs ! Mais dès que sa petite sister est dans les parages avec ses blagues à deux balles, sa capacité à toujours se mêler de tout, ce sont plutôt des colères que prendrait Wendy ! Mais une balade en mer sur le bateau d'Alain, l'ami de papa et maman, leur fait vite oublier toute dispute. Une séance de bronzette sur la plus belle plage du monde et zou ! Les revoilà complices comme au premier jour. Pas de doute ma sister, mon coup d'soleil, c'est toi !

  • Marine netapos;avait jamais pensé que ce serait si compliqué detapos;être la petite sister de Wendy ...Pas pour ce qui est de lui jouer des tours, ça elle y arrive très bien chaque jour. Lui casser les pieds, letapos;espionner et la faire tourner en bourrique, elle maîtrise aussi.Mais voilà quetapos;elle doit maintenant la consoler parce que son petit copain detapos;amour est allé etquot;faire du bisouetquot; avec sa meilleure amie Sammie. Et ça, Marine netapos;a pas franchement letapos;habitude de le faire. Etre la petite sister, cetapos;est vraiment un boulot à plein temps !

  • Les Sisters font tout valser pour notre plus grand bonheur ! Wendy vit un rêve ! Son école organise un bal de fin d'année, avec les belles robes, la sono à fond, les garçons en jean cravate... comme aux États-Unis, quoi ! Plus qu'une chose à faire pour Wendy : trouver LA tenue idéale pour cette soirée, et se marrer en regardant sa petite sister Marine qui veut faire comme les grandes !Pour Wendy, ce bal de fin d'année, c'est une occasion de plus d'envoyer valser sa sister !

  • Le surf ressemble à Un sport, un passe-temps. Pour ses initiés, c'est bien plus : une addiction merveilleuse, une initiation exigeante, un art de vivre. Elevé en Californie et à Hawaï, William Finnegan a commencé le surf enfant. Après l'université, il a traqué les vagues aux quatre coins du monde, errant des îles Fidji à l'Indonésie, des plages bondées de Los Angeles aux déserts australiens, des townships de Johannesburg aux falaises de l'île de Madère. D'un gamin aventureux, passionné de littérature, il devint un écrivain, un reporter de guerre pour le New Yorker. À travers ses mémoires, il dépeint une vie à contre-courant, à la recherche d'une autre voie, au-delà des canons de la réussite, de l'argent et du carriérisme ; et avec une infinie pudeur se dessine le portrait d'un homme qui aura trouvé dans son rapport à l'océan une échappatoire au monde et une source constante d'émerveillement. Ode à l'enfance, à l'amitié et à la famille, Jours Barbares formule une éthique de vie, entre le paradis et l'enfer des vagues, où l'océan apparaît toujours comme un purgatoire. Un livre rare dont on ne ressort pas tout à fait indemne, entre Hell's Angels de Hunter S. Thompson et Into The Wild de Jon Krakauer. William Finnegan a acquis ses galons de journaliste lors de la guerre civile au Soudan, en Afrique du Sud pendant l'Apartheid, dans les Balkans ou à Mogadiscio. Ses reportages sur les théâtres d'opérations sont le fruit de longues immersions et de patientes observations, ou, comme il aime à le résumer : "Je fouine, je parle aux gens, j'attends.' Il a reçu en 2016 pour Jours Barbares le prestigieux Prix Pulitzer.

  • " Quelque chose est pourri dans l'état du Danemark ! " Le soir venu, le spectre du roi défunt hante les brumes du château d'Elseneur. Il crie vengeance. Honte à son frère Claudius, le lâche assassin ! Hamlet, son fils, l'a promis : ce crime ne restera pas impuni. Mais au bord du gouffre, voilà que le jeune homme vacille : " Être ou bien ne pas être ? " Jeu de miroirs, faux-semblants, théâtre dans le théâtre... Folie simulée ou véritable démence ? Le meurtre est pourtant bien réel. Et la mort d'Ophélie annonce de nouveaux désastres. Au coeur de la tragédie jaillissent alors les voix mystérieuses du pouvoir et de la guerre, de l'amour et de la mort. La poésie de Shakespeare fuse à chaque instant, racontant le mythe universel d'une humanité confrontée à ses démons.
    " Hamlet est l'interprète de pensées et de sentiments tourmentés qui ne sont pas étroitement les siens. On y entend l'écho d'inquiétudes, d'aspirations et de déconvenues qui sont celles d'une époque et pas seulement d'elle. " Michel Grivelet.
    Une édition bilingue de Hamlet dans une traduction inédite en poche de Michel Grivelet saluée par Pierre Assouline.

    3 Autres éditions :

  • After encountering three witches, the warrior Macbeth waits to see if their predictions come true. Stung by ambition, his conniving wife persuades Macbeth that the fastest way to fulfill the prophecy is to murder the king, which sets off a disastrous chain of events. As the tragedy unfolds, Macbeth's decisions lead to more ruin. He returns to the witches and believes that his future is secure but is he interpreting the premonitions correctly?Optimized for Kindle devices and featuring Panel Zoom facility.From its beginnings in the 1940's to today, Classics Illustrated continues to encourage a love of reading and adventure in youthful minds through beautifully-illustrated comic book adaptations of the world's most beloved stories by the world's greatest authors.A collection of Classics Illustrated books is an inviting start to any young person's library.

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Le héros qui a du mordant ! Nom d'un ossuaire, Tizombi a disparu ! Et
    comme notre petit dévoreur préféré n'est pas du genre à se carapater
    à la première stèle qui craque ni à aller chercher le calme dans on
    ne sait quelle crypte lointaine, c'est que quelque chose de
    préoccupant est arrivé ! Et si cela avait un rapport avec les
    nombreux mondes parallèles où conduit chaque tombe du cimetière ? Et
    surtout dans quel but ? Une révolte ? Un complot ? Ce qui est sûr,
    c'est que Tizombi aura besoin d'avoir toutes ses quenottes bien
    aiguisées ...

  • Blanche, une femme d'une trentaine d'années aux allures de grande dame, arrive dans le quartier français de La Nouvelle-Orléans pour rendre visite à sa soeur Stella. Là, elle découvre que sa cadette a épousé un ouvrier fruste et qu'ils vivent dans un sordide appartement. Après plusieurs semaines de lutte, de résistance, de mensonges, le papillon de nuit qu'elle est s'y brûlera les ailes.
    De cet infernal ménage à trois, composé de " gens ni bons ni méchants, juste d'individus qui ne se comprennent pas les uns les autres " et à jamais incarné au cinéma par Vivien Leigh, Marlon Brando et Kim Hunter, Tennessee Williams a tiré l'une des pièces majeures du XXe siècle, couronnée du prix Pulitzer.

  • Dans un jardin tropical vénéneux et inquiétant, la richissime Mrs Venable tente de convaincre le jeune et très beau docteur Sucre : sa nièce Catherine est coupable, c'est elle qui est responsable de la mort de Sébastien, son fils unique et adoré, décédé dans des circonstances étranges l'été dernier. La sentence exigée par la vieille femme est terrible : une lobotomie pour faire taire Catherine et faire cesser ses insupportables ragots.
    Tennessee Williams convoque ici les thèmes qui lui sont chers : la vieillesse et la beauté des femmes, la folie et son cortège diabolique, tout cela sous un soleil blanc, aveuglant, incandescent, qui donne un charme salé insupportable à cette grande pièce de théâtre.

empty