Vie pratique & Loisirs


  • Amoureux des mots et des mets, gourmands, gourmets et gastronomes : ce livre est pour vous !

    On célèbre les plaisirs de la table depuis l'Antiquité et particulièrement en France, terre de gastronomie, où l'on ne se contente pas d'apprécier la qualité des plats proposés, mais où l'on se délecte, pendant et après les repas, d'en parler abondamment.
    Le nouveau livre d'Henriette Walter - elle-même cuisinière à ses heures - est une invitation à prolonger cet art de vivre à la française. Vous n'y trouverez pas une façon inédite de préparer le foie gras - ce n'est pas un énième livre de recettes -, mais vous y apprendrez à identifier le même poisson dans bar et loup, le même agrume dans bigarade et orange amère ou la même cucurbitacée dans potiron et giraumon ; à ne plus confondre soupe, potage et consommé ; à reconnaître, dans sauce, le mot latin sal (" sel "). Vous y découvrirez qu'on doit l'arrivée de la pomme de terre en Europe à deux personnages tout à fait éloignés l'un de l'autre : Antoine Augustin Parmentier, apothicaire-major des armées françaises sous Louis XVI dont le nom reste attaché au hachis Parmentier, et le grand physicien Alessandro Volta - oui, le célèbre inventeur de la pile électrique fut aussi, pour lutter contre la pénurie de blé en Italie, vers la fin du XVIIIe siècle, le promoteur des gnocchi à la pomme de terre.
    Et ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d'autres puisés dans cet ouvrage unique, aussi savoureux que les voyages culinaires, linguistiques et culturels dans lesquels il nous entraîne.


  • Une promenade inspirante au pays des arbres au travers des mystères de leurs noms.

    Témoins des siècles qui passent, les arbres regorgent d'histoires merveilleuses. Saviez-vous que le séquoia, l'arbre le plus haut du monde, doit son nom à l'inventeur de l'alphabet cherokee, Sequoyah ? Que le Puy du Fou ne signifie pas " le puits du fou " mais " la colline du hêtre " ? Que le " sapin de Noël " est souvent un épicéa ? Que le mot " livre " vient du latin liber, qui désigne un tissu végétal enveloppant les troncs et qui servit de support aux premiers écrits ?
    Ce voyage au coeur des forêts, des savanes, des mangroves, mais aussi le long des rues de nos villes, va bien au-delà de l'étymologie du français, et d'autres langues d'Europe. Au fil des pages, littérature, géographie, mythologie et botanique se croisent et s'entremêlent pour nous raconter l'histoire des arbres, qui est aussi la nôtre.

empty