Catherine Rambert


  • " Ma vie est un pacte avec le diable. Je la déteste. Tout comme je me déteste. "

    Cette phrase terrible, Jean-Luc Delarue me l'avait confiée, un soir, au détour d'une conversation ou - une fois n'est pas coutume - il avait baissé la garde et s'était épanché sur son désespoir intime et son incapacité à être heureux. C'était il y a une douzaine d'années. Cet aveu terrible m'avait bouleversée.
    Cet homme à qui tout réussissait était un ange et un démon, un type charmant à ses heures et un odieux personnage à d'autres, un caractériel, un colérique capable de verser dans les pires excès verbaux lorsque les événements n'allaient pas comme il le souhaitait. Capable aussi d'offrir des cadeaux et d'inonder de fleurs ceux avec lesquels il avait été méchant ou désagréable, Jean-Luc, incapable de constance, victime de ses sautes d'humeur et de sa paranoïa, ne savait pas entretenir d'amitiés stables.
    Jean Luc n'aimait personne parce qu'il ne s'aimait pas lui-même. De là est né ce grand gâchis qu'a été sa vie. Car derrière les images de bonheur factice qu'il vendait sur les pages glacées des magazines, en réalité il se détruisait volontairement, tout comme il détruisait tout ce qu'il avait bâti autour de lui.
    Ce livre ne sera pas une biographie mais un témoignage. Un témoignage parcellaire tel que le fut notre relation. Il n'a pas la prétention d'être exhaustif. Je l'écrirai comme j'ai vécu cette relation qui n'en était pas vraiment une : avec perplexité, fascination, doute et compassion. Il ne s'agit pas de le salir mais de témoigner. De relater des fragments de vérité. Celle de l'histoire d'un homme qui n'a jamais été heureux et qui a été incapable de profiter de sa réussite.

  • La séparation de François Hollande et Valérie Trierweiler en janvier 2014 a posé un éclairage cru sur la condition des femmes des hommes politiques. Cette affaire a levé le voile sur ce qu'elles doivent supporter et endurer pour accompagner leur ascension vers le pouvoir. Humiliations, attaques, renoncements, vie privée anéantie par les infidélités multiples... le monde politique est impitoyable pour elles. Avant elle, Cécilia Sarkozy, Bernadette Chirac, Danielle Mitterrand, et bien d'autres, épouses de ministres et premiers ministres... ont vécu durement la cruauté de cet univers.
    Dans ce livre qui ne mâche pas ses mots, Catherine Rambert révèle, preuves à l'appui, ce qui n'avait jamais été dit : les hommes politiques se comportent comme des mufles et se révèlent être des personnages arrogants, sans scrupules. Leur notion du respect est à géométrie variable dès qu'il s'agit du beau sexe. Sur la base de témoignages inédits, elle s'interroge pour savoir pourquoi des femmes brillantes, instruites, acceptent l'inacceptable. En d'autres termes, ces femmes sont-elles les victimes collatérales du jeu cruel du pouvoir ou en sont-elles les complices ?
    Un coup de pied dans la fourmilière et un regard neuf qui ne feront pas plaisir à tout le monde.

  • Et si les femmes en avaient assez d'être les éternelles laissées-pour-compte d'une société qui continue d'être pensée et régie par des hommes ? Assez d'être moins bien rémunérées, moins bien formées, moins reconnues ? Assez d'être exclues du pouvoir, qu'il soit politique ou économique, alors qu'elles représentent la moitié de la population française ? À situation catastrophique, réponse radicale. Le pouvoir masculin s'obstine à boycotter les femmes ? Que les femmes boycottent le pouvoir masculin. En s'abstenant de voter pour les candidats, de droite ou de gauche, opposés à la parité, qui refusent de partager le pouvoir. En boycottant les entreprises qui bloquent l'accession des femmes aux postes à responsabilité et les sous-paient. Agir, ou plutôt réagir, tel est le propos de cet essai enlevé et incisif qui plaide pour que l'on puisse un jour dire « la présidente ».

  • Ce devait être l'année des adieux à la scène, de l'apothéose, de la sortie en beauté. Ce fut celle des galères, des ennuis de santé et d'une descente aux enfers jusque dans une chambre d'hôpital de Los Angeles assiégée par les people et les paparazzis. Entre août et décembre 2009, le destin de Johnny Hallyday a basculé.
    En l'espace d'un peu plus de trois mois, l'artiste le plus aimé des Français est devenu l'acteur d'un improbable feuilleton médico-financier, impliquant un chirurgien controversé, un producteur au bord de la crise de nerfs et des assureurs sous influence. Alors que la star était plongée dans un coma artificiel, le clan Hallyday au grand complet bataillait pour éloigner les indésirables et les courtisans empressés.
    Ce livre retrace les " cent jours " qui ont ébranlé le mythe Hallyday. Cent folles journées durant lesquelles on verra même des responsables politiques de premier plan témoigner publiquement leur soutien au plus célèbre évadé fiscal de France et enterrer en grande pompe ? un peu trop vite ? leur " ami " Johnny...



  • Ils avaient tout : la fortune, l'intelligence, le pouvoir, et déjà l'Elysée leur tendait les bras. Lui, le patron du FMI favori des sondages pour 2012. Elle, l'ex-star de TF1 en passe de devenir la Première Dame de France. Mariés depuis vingt ans, ils formaient le couple le plus en vue de la scène politico-médiatique et s'aimaient, en dépit de nombreux orages, " comme au premier jour ".
    Dans la nuit du 14 au 15 mai, la France, incrédule, apprend que Dominique Strauss-Kahn, accusé d'agression sexuelle par une femme de chambre, a été interpellé par la police américaine. Sur les chaînes de télévision s'affiche bientôt le visage de l'un des hommes les plus puissants du monde épuisé par trente heures de garde à vue, menotté, détruit.
    Anne Sinclair, qui assiste en direct à la chute de l'homme par amour duquel elle a consenti tant de sacrifices, fait face. Elle défend farouchement l'honneur de son mari. Lequel clame son innocence et déclare : " Je pense d'abord en ce moment à ma femme que j'aime plus que tout. " Malgré leurs protestations d'innocence et d'amour réciproque, ce scandale planétaire sonne bel et bien le glas d'une ambition partagée. Vingt années de vie commune et la promesse d'un avenir doré viennent d'être balayées. Madame DSK raconte l'histoire de ce destin brisé.

empty