Casanova

  • La vie de Casanova est un roman vécu. Ses Mémoires relatent les aventures à travers l'Europe du célèbre aventurier, tour à tour abbé, militaire, historien, antiquaire, homme de lettres, poète, violoniste, chimiste, magicien, espion, et même industriel Mais que celui qui n'ose s'aventurer dans les Mémoires complètes de Casanova (quelques 4500 pages) se plonge dans cette édition qu'en fit Guillaume Apollinaire en 1921 dans sa collection " Les Maîtres de l'amour ". Ces Aventures d'amour à travers l'Europe sont un " digest " en somme, qui rend accessible, sans rien trahir, ce qui a immortalisé Casanova : son amour effréné des aventures, son goût du libertinage, ses légèretés de conduite, et sa hâblerie... De toute façon, soyons honnêtes : dans la collection " Lectures amoureuses ", ce sont bien les Aventures d'amour qui seules valent la peine d'être lues, non ? " Je considère les Mémoires de Casanova comme la véritable Encyclopédie du XVIIIe siècle " (Blaise Cendrars)

  • Elles courent, elles courent, les maladies d'amour. Bienvenue au SIDA-Club. Les Cosaques de la roulette russe. Attention, Séducteur... Annie se méfie des sucettes. Qu'un sang impur. Sens interdits. Sea, Sex and Sun : classe tous risques. Salut, demeure chaste et pure. Le retour à la monogamie. Un bon placement : la virginité. Et si le sexe n'était plus dans le sexe ? Jeux de main, jeux de demain. Caressez ce cercle, il deviendra vicieux. Le clitoris n'est pas un bateau grec. Conservateurs ? Non, préservatifs ! Les plaisants simulacres. Et si on faisait autre chose ? Quand le virus fou, ramène à l'amour fou. L'espoir au-delà du désespoir. Propos recueillis par André Bercoff.

  • Les célèbres Mémoires de Casanova, dans une nouvelle édition établie d'après le manuscrit original acquis par la BnF, accompagnée d'un appareil critique et renouvelé.Cette nouvelle édition, remaniée en profondeur, de l'Histoire de ma vie est entièrement fondée sur le manuscrit acquis par la BnF en 2010. Elle en respecte le découpage et procure pour la première fois un texte fiable, corrigé des erreurs de transcription de la précédente édition Brockhaus-Plon de 1960 (reprise dans la collection " Bouquins " par Francis Lacassin en 1993). Ce premier volume reproduit les tomes 1 à 3 des Mémoires, depuis l'enfance de Giacomo jusqu'à son évasion de la prison des Plombs, en novembre 1756.
    Une nouvelle préface présente un Casanova éloigné des clichés pour faire apparaître l'importance de l'écrivain et du penseur. L'appareil critique, lui aussi renouvelé et enrichi, se concentre sur le travail d'écriture de Casanova : il restitue l'histoire de la langue, éclaire son choix d'écrire en français sans renoncer à l'italianité (" La langue française est la soeur bien-aimée de la mienne ; je l'habille souvent à l'italienne ", écrit-il) et retranscrit dans la mesure du possible les passages biffés sur le manuscrit. Ce volume 1 reproduit trois variantes importantes : les différents projets de préface de l'auteur, les deux versions du premier séjour parisien (1750-1752), et le récit de l'évasion publié en 1788 sous le titre Histoire de ma fuite des Plombs.
    Enfin, on y trouvera plusieurs documents permettant de mieux comprendre le monde de Casanova : évaluation de ses revenus, tables de conversion des monnaies européennes, règles de jeux comme le pharaon, cartes illustrant les déplacements du Vénitien (monde méditerranéen, quartiers de Venise et de Paris).

  • Établi d'après le manuscrit originel et accompagné d'un appareil critique entièrement renouvelé, le deuxième volume de l'Histoire de ma vie contient les tomes IV à VII. Le Vénitien y relate son arrivée à Paris en 1757 après sa spectaculaire évasion des Plombs, les moyens employés pour faire fortune, ses voyages et ses rencontres à travers la Hollande, l'Allemagne, la Suisse, la Provence, ses retrouvailles avec ses anciennes connaissances en Italie...
    Casanova contribue à la création de la loterie à l'École militaire parisienne dont il défend le projet en présence de d'Alembert. Il s'entretient avec Haller et Voltaire, se fait passer pour un cabaliste aux pouvoirs surnaturels auprès de la richissime marquise d'Urfé. Le récit de cette période faste ne cesse de dialoguer avec les grands textes littéraires et les idées philosophiques de son siècle.
    Cette édition comporte plusieurs variantes : un chapitre du manuscrit non transcrit dans les précédentes éditions, des brouillons conservés aux Archives de Prague, ainsi qu'une autre version des chapitres manquant dans le tome VI, publiés dans une traduction allemande en 1825 et retraduits ici en français par Laurent Cantagrel. On trouvera aussi en annexe un texte de Casanova sur Pétrarque, des lettres de sa " fi ancée parisienne " Manon Balletti et de Mme du Rumain, ainsi que plusieurs documents qui permettront d'apprécier la richesse littéraire et culturelle de ce deuxième volume. Il constitue, comme le précédent, l'édition de référence des Mémoires de Casanova.

  • Établi d'après le manuscrit et accompagné d'un appareil critique entièrement renouvelé, ce troisième et dernier volume de l'Histoire de ma vie contient les tomes VIII à X, couvrant les années 1763-1774. Casanova voyage à travers l'Europe (Angleterre, Russie et Pologne, Espagne...) avant de se fixer à Trieste où il devra attendre deux ans l'autorisation de revenir dans sa patrie. L'aventurier fréquente les cours et s'entretient avec les princes (Frédéric II, Catherine II) mais, souvent chassé des villes où il séjourne, il éprouve les effets du vieillissement. Retrouvailles avec d'anciennes connaissances, retour sur des lieux déjà parcourus... les temporalités, littéraires et vécues, se juxtaposent à l'écoulement continu du temps. Le récit s'interrompt avant le retour tant désiré à Venise.
    On lira également en annexe la première narration publiée du haut fait de cette période : le duel à Varsovie contre le comte Branicki, moment qui entre en résonance avec l'évasion des Plombs. Paru en italien en 1870, ce texte figure ici dans une nouvelle traduction, accompagnée de documents et de témoignages des premiers lecteurs de l'Histoire de ma vie (le prince de Ligne, Musset, Sainte-Beuve...).
    S'ajoutent enfin un répertoire de toutes les citations latines et italiennes qui ponctuent ces Mémoires ainsi que des tableaux de la géographie casanovienne. " Bouquins " offre ainsi la nouvelle édition de référence du chef-d'oeuvre de Casanova.

  • Parmi les milliers de langues qui existent ou ont existé, il semble qu'il y en ait toujours eu une qui ait été plus « prestigieuse » que ses contemporaines. Le latin fut en ce sens une langue dominante jusqu'au XVIIIe siècle, le français en devint une à son tour jusqu'au XXe siècle et l'anglais a incontestablement acquis le statut de langue mondiale depuis lors. L'exemple antique du bilinguisme latin/grec des Romains cultivés montre que la langue dominante n'est pas nécessairement la langue du pays le plus puissant économiquement ou militairement (comme la situation contemporaine tendrait à le faire croire), mais que la hiérarchisation linguistique repose sur des processus spécifiques que ce livre met au jour.Le bilinguisme, la diglossie (l'usage au sein d'une même communauté de deux idiomes remplissant des fonctions communicatives complémentaires) et, dans le champ littéraire international, les traductions d'ouvrages sont de précieux indicateurs de ce phénomène.À travers le cas exemplaire du français, de ses transformations, des formes de domination qu'il a exercées, de l'évolution de son statut, des commentaires que son rôle et sa place ont occasionnés, Pascale Casanova propose un cadre d'analyse novateur des mécanismes de la domination linguistique.Pascale Casanova enseigne la littérature à Duke University. Elle a notamment publié, au Seuil, La République mondiale des lettres (rééd. « Points Essais », 2008), traduit dans une douzaine de langues, et Kafka en colère (2011).

  • Et si Kafka pratiquait la critique sociale la plus radicale? S'il s'était attaché à la question du pouvoir, notamment sous sa forme la plus invisible : le pouvoir symbolique ? S'il avait cherché à nous aveugler par des narrations qui soient des sortes de

  • Et si Beckett n'avait dû sa consécration qu'à un malentendu si insistant que seule une révolution de sa lecture pouvait restituer la révolution qu'il a accomplie. Il arrive en effet que l'interprétation obligée et autorisée d'un travail littéraire, relayée par les dévots de la mystique poétique, occulte l'immensité d'une oeuvre et en inverse le sens. Beckett a introduit en littérature une subversion aussi radicale que celle de Duchamp en art : il a inventé l'art littéraire abstrait. Entreprise si attentatoire aux credos de la «profondeur» qu'on n'a su appliquer à son oeuvre que l'idée la plus rebattue de la poésie qu'il avait passé sa vie à refuser : « Ah, les vieilles questions, les vieilles réponses, il n'y a que ça! » ironisait-il. Au terme d'une enquête qui réintroduit l'histoire (Goyce, Yeats, la littérature et l'Irlande...) au sein de cette oeuvre réputée la plus pure », voici le portrait inédit de l'artiste en « abstracteur», inventeur des règles spécifiques de l'abstraction littéraire; et un démontage de sa combinatoire logique qui donne la clé des énigmes les plus obscures du Dépeupleur ou de Cap au pire. Comme dit Beckett : «Encore. Dire encore. Soit dit encore. Tant mal que pis encore. Jusqu'à plus mèche encore. Soit dit plus mèche encore.»

  • Dans la crise ivoirienne, la télévision et l'Etat français, présidé par Nicolas Sarkozy, ont noyé le citoyen d'informations inexactes. La France, par une ingérence militaire, un coup d'Etat, a décidé, avec la "communauté internationale", d'écarter le président élu, Laurent Gbagbo, pour en imposer un autre. Cet opuscule est dont une manifestation d'indignation citoyenne et de résistance démocratique.

  • Le Roi René (1409-1480) fut étudié à de nombreuses reprises et sa passion pour les tournois et pour les arts lui a valu sa renommée. Mais on connaît moins l'importance que la musique occupe à sa cour. Pourtant, omniprésente chez René d'Anjou, elle se manifeste par la présence d'instruments de musique, de chanteurs et des archives font état de dépenses à ce sujet. Du château d'Angers à celui de Tarascon en passant par la Lorraine, la musique est de toutes les fêtes.

  • Cet ouvrage se propose d'interroger la genèse des figures de Dieu dans une longue durée où Adam n'en finit pas de conforter une domination longtemps restée sans partage. En replaçant ces constructions symboliques au coeur des enjeux sociétaux, il explore l'histoire des rapports entre féminin et masculin, depuis l'émergence des pères, patriarches, maîtres, rois et dieux dans les Cités-Etats du Proche-Orient, jusqu'à la résilience des inégalités entre les sexes dans les sociétés de l'âge capitaliste.

  • Cet ouvrage traite de l'apport du tourisme en Afrique de l'Ouest. Le but est de contribuer à analyser les conditions d'un mieux-vivre des populations pauvres par de nouvelles formes de tourismes alternatifs et par l'expérimentation de démarches professionnalisées de tourisme solidaire. Enfin, c'est un tourisme sur mesure, en équilibre, que cet ouvrage propose d'étudier à l'aide d'un processus innovant de mesure du point de vue des trois piliers du développement durable.

  • Attentats, assassinats, mafia. Le nationalisme corse fait régulièrement la une des journaux, mais sait-on toujours de quoi on parle ? La Corse laisse trop souvent perplexe, de nombreuses questions restant en suspens. Cette réflexion sur le nationalisme corse, de sa genèse au milieu des années quatre-vingt, est suivie d'un long entretien avec le leader autonomiste Edmond Simeoni qui nous fait part de son engagement, de ses luttes et de ses défaites.

  • On connaît la légende du rouet d'Omphale. Hercule, demi-dieu prodigieux, pour épouser cette reine de Lydie, dut s'humilier jusqu'à filer à ses pieds. Un jeune et beau médailliste, le principal héros du roman de Joseph Casanova, candidat à un prix de sculpture sur un sujet donné par un gros industriel, gagnera l'amour de la fille du dit industriel en corrigeant cette légende dans son oeuvre géniale. Hercule y symbolisera toujours la force, mais qu'aucun déshonneur ne souillera, et le rouet y glorifiera le travail. Il faudra cependant plus que ce chef-d'oeuvre pour vaincre la résistance du père à l'union des fiancés. Il faudra les preuves touchantes que la jeune fille lui fournira de l'excellence de son choix, toute l'habileté de son amie, sociétaire de la Comédie Française, et qu'il se rende compte enfin qu'à l'égal des ouvriers, les artistes sont aussi des travailleurs. Alors, l'industriel comprendra jusqu'où l'art peut conduire. Ce seront, tout au long du récit, mille situations originales et passionnantes dans une atmosphère de voluptueuse quiétude ou de troubles sociaux, jusqu'au coup de théâtre final...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "I leave to others the decision as to the good or evil tendencies of my character..."



    These highly amusing memoirs by notorious womanizer Giacomo Casanova are quite possibly the greatest true stories every written. Casanova takes us down the road of his long and adventurous life from getting arrested for affront to common decency to escaping prison, wooing royalty, scamming left and right, all the while bedding a different woman every night.



    He traveled all over Europe, encountered one historic person after the next, among these Madame de Pompadour and Voltaire, making his accounts the most authentic source of the European social customs of the Eighteenth century. Plainly said: this is the sexiest and most entertaining history book you will ever encounter.



    This is a collection of the 6 volumes about Casanova.



    LUST Classics is a collection of erotic literary classics. Although some of their content can appear controversial, these titles have been selected due to their historical importance within the field of erotic literature.

  • Having spent years scamming people, getting arrested, escaping justice and generally causing havoc on the continent of Europe, Casanova is looking around and finding that he is not particularly welcome anywhere. He heads to Spain, where he is not so well known, to try his luck and for a while things seems to be working. He wines and dines with noble and influential people, as is his specialty, and meets Charles III, the local King. But his luck is running out, doors shut in his face, and Casanova is nearly assassinated. Has the charismatic and passionate womanizer with the impressively unique life finally reached his bitter end?

    LUST Classics is a collection of erotic literary classics. Although some of their content can appear controversial, these titles have been selected due to their historical importance within the field of erotic literature.

  • Casanova travels to England, hoping to sell his idea of a state lottery to English officials. Always able to charm his way into inner circles, he soon meets King George III. But while business is looking up he is finding courtship (for lack of a better word) slightly more challenging. Because he does not speak English. Not one to let a simple language barrier stop him, however, Casanova puts an advertisement in the newspaper to let an apartment to the "right" person, before interviewing a long line of young women. He eventually chooses Mistress Pauline who, to the surprise of no one, soon becomes more than simply his tenant. But the consequences of his promiscuous ways lurk just around the corner.

    LUST Classics is a collection of erotic literary classics. Although some of their content can appear controversial, these titles have been selected due to their historical importance within the field of erotic literature.

empty