Sciences politiques & Politique

  • À l'occasion de la présidentielle américaine, l'historien Alain Frerejean présente 52 grands discours de présidents américains, de George Washington à Donald Trump. Reflets des grands courants de l'histoire américaine, ils éclairent de façon révélatrice les enjeux de la campagne électorale de 2020.
    La liberté est l'étoffe du rêve américain, le mot brandi aux heures solennelles, lorsqu'il faut définir la nation. Et les mots de ceux qui ont occupé la Maison Blanche, de George Washington à Donald Trump, sont la version officielle de ce rêve, offerte au peuple américain et au monde.
    Rares sont les présidents qui osent rompre le mythe et montrer le revers de la médaille : le génocide des Indiens, l'horreur de l'esclavage, la fratricide guerre de Sécession, l'ignominie de la ségrégation, le fiasco des guerres lointaines au Vietnam et en Irak. Car toujours ils cherchent à faire prévaloir l'union sur les divergences, tout en mettant en lumière les orientations fluctuantes de la politique américaine, de l'isolationnisme à l'universalisme - défensif ou offensif...
    De la déclaration d'indépendance prononcée par Jefferson au " Yes, we can " d'Obama, les cinquante et un discours ici rassemblés éclairent cette longue histoire où s'illustrent les noms de Monroe, Lincoln, Roosevelt, Wilson, Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson, Nixon, Carter et Bush. Leurs discours, émouvants ou frappants, pacifiques ou guerriers, racontent les États-Unis.

  • Ils sont un des couples les plus secrets et les plus influents de l'histoire récente : Élisabeth, la philosophe, et Robert, l'ancien ministre, engagés en faveur des droits de l'homme et de la laïcité. Première biographie conjointe, nourrie de témoignages et de documents.
    Depuis plus de quarante ans, ils incarnent une certaine idée de la République. Croisés des droits de l'homme, lointains disciples d'Hugo et de Condorcet, ils évoquent une image d'intégrité et de droiture.L'engagement de Robert Badinter pour l'abolition de la peine de mort est entre dans l'histoire. Mais on a parfois oublie que l'ancien garde des Sceaux n'a cessé d'oeuvrer pour l'humanisation des prisons et la réinsertion des détenus, et qu'on lui doit la dépénalisation des relations homosexuelles de mineurs de plus de quinze ans. Autant de causes qui lui valurent une fausse réputation de " laxisme ", malgré ses colères a la barre des tribunaux, a la tribune des assemblées ou lors de commémorations.Aussi indomptable que son mari, Élisabeth Badinter a su préserver son indépendance et bâtir sa réputation de philosophe et d'historienne des idées. Si ses indignations sont moins bruyantes, la petite-fille d'Édouard Vaillant n'en dénonce pas moins le conformisme et l'aveuglement intellectuels, les violations des droits des femmes et de la liberté de pensée. Au risque de passer pour une inflexible lai carde, lorsqu'elle prend position en faveur de Charlie Hebdo ou contre les communautarismes.En dépit de leurs interventions publiques, Élisabeth et Robert Badinter se sont toujours gardés de la surexposition médiatique. Rares sont ceux qui ont été admis dans leur tanière parisienne, face au jardin du Luxembourg. C'est l'histoire de ce couple uni, secret et passionne que raconte cette biographie.

empty