la remplaçante

, (Illustrateur)

À propos

La première BD qui explore le post-partum. Un récit de reconstruction et de résilience.
Marketa et Clovis, amoureux fous, attendent un bébé. Mais l'accouchement signe la fin du conte de fées.
La naissance de Zoé ne s'est pas passée comme Marketa l'imaginait, et l'instinct maternel tarde à se manifester.
Tandis qu'elle ne reconnaît plus son corps, Marketa se sent perdre pied face à ce bébé si vulnérable dont elle a désormais la responsabilité.
Réussira-t-elle à se sentir mère ? A aimer son bébé ? A cesser de penser qu'une remplaçante ferait mieux qu'elle ?

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Vie quotidienne & Bien-être > Vie quotidienne / Vie de la famille > Maternité / Paternité / Puériculture

  • EAN

    9782412071809

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Poids

    75 806 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Sophie Adriansen

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Sophie Adriansen est l'autrice d'une cinquantaine d'ouvrages en littérature générale et jeunesse. Formée au scénario à la Femis, elle se consacre désormais entièrement à l'écriture après une première vie dans laquelle les chiffres primaient sur les lettres. Elle questionne notamment les libertés des femmes en littérature générale.

Mathou

Mathou est née à Angers au début des années 80.
Illustratrice, autrice et graphiste, elle se fait connaître grâce au succès de son blog « Crayon d'Humeur », créé en 2007. En 2016 parait son premier livre : Les Wonderwomen aussi mettent une culotte gainante (Monsieur Pop Corn). Suit Tout plaquer et aller prendre un bain la même année. Depuis 2017, Mathou publie chaque année son Joyeux Journal, agenda-bullet journal optimiste et drôle (First). En septembre 2018 sort Et puis Colette, son premier roman graphique (Delcourt, scénario Sophie Henrionnet). Suivent, en 2020, Peurs bleues (Delcourt), qui répertorie ses angoisses dans un album plus personnel, et A volonté (Delcourt, co-écrit avec Mademoiselle Caroline, qui dénonce la grossophobie avec humour et beaucoup d'autodérision.

empty