Quatre amours

Traduction DOMINIQUE VITTOZ  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Marta et Andrea. Laura et Piero. Deux couples. Quatre amis inséparables qui ont partagé chaque moment clef de leur vie : rencontre, mariage, enfants. Quand, à l'approche de la soixantaine, leurs mariages respectifs volent en éclats au même moment, c'est la sidération. Il y a d'abord Marta qui décide de partir, sans raison véritable, si ce n'est cette envie irrépressible d'être enfin seule. Puis c'est au tour de Piero, mari chroniquement infidèle, de quitter Laura, son épouse dévouée, sous prétexte qu'il ne se sent plus aimé.
Comment vit-on la séparation après vingt-cinq ans de vie commune ? Que reste-t-il de toutes ces années passées ensemble ? Comment apprivoiser et profiter de cette solitude nouvelle ?
Dans cette comédie douce-amère aux accents de Woody Allen, les quatre protagonistes prennent la parole à tour de rôle pour revisiter leur histoire, du mariage à la séparation et raconter cette nouvelle vie qui s'offre à eux et qu'il faut avoir l'audace de saisir.
Traduit de l'italien par Dominique Vittoz 

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782234086692

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 833 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Cristina Comencini

Née à Rome en 1956, Cristina Comencini, fille du cinéaste Luigi Comencini, a suivi les cours du lycée français de cette ville, grandissant dans les deux langues. Après des études de sciences économiques, elle rejoint son père - en tant que co-scénariste aux côtés de Suso Cecchi d'Amico - lors du tournage de deux films : Cuore, d'après le roman d'Edmondo De Amicis, et La Storia, d'après Elsa Morante. Puis elle aborde seule la mise en scène avec Zoo, en 1988, et Les Amusements de la vie privée, en 1990.
Grâce au soutien de Natalia Ginzburg, elle publie en 1991 son premier roman aux éditions Feltrinelli : Les Pages arrachées (Le pagine strappate), avant de faire paraître, trois ans plus tard, chez le même éditeur, Passion de famille (Passione di famiglia) et, en 1997, Il cappotto del Turco (traduction littérale du titre : Le Manteau du Turc).

empty